Le reboisement


Le reboisement est le processus et la conséquence du reboisement. Ce verbe désigne la replantation ou la culture d’une zone qui a perdu sa forêt (plantes, arbres, etc). Par exemple: « Le gouvernement national a annoncé un nouveau plan de reboisement pour le nord du pays », « Afin de contrer les effets du changement climatique, l’organisation environnementale promeut le reboisement des montagnes et des massifs montagneux », « La journée de reboisement commencera à 9 heures du matin et durera jusqu’ à la tombée de la nuit ». Il est généralement admis que le reboisement s’effectue sur des terres qui, à un moment donné au cours des cinq dernières décennies, ont été recouvertes de plantes mais qui, pour une raison ou une autre, ont perdu leur végétation. La déforestation peut être causée par de nombreuses causes: surexploitation des ressources forestières, incendies, sécheresses, avance des zones urbanisées et augmentation du cheptel en sont quelques-unes. Lorsque la déforestation se produit et qu’il est prévu de retourner à la végétation sur ces terres, le reboisement est effectué.

Lors de la replantation d’une surface végétale, le reboisement apporte de nombreux avantages: il permet d’absorber le dioxyde de carbone et de libérer de l’oxygène, de protéger le sol des conséquences de l’érosion, de créer une barrière contre le vent et de produire du bois. Au-delà de l’importance du reboisement, il est nécessaire que les autorités veillent à prévenir la déforestation. Une fois les ressources forestières perdues, leur rétablissement peut prendre beaucoup de temps et nécessiter de nombreux efforts. Le reboisement est nécessaire pour sauver la stabilité thermique de notre planète, mais cette tâche ne devrait pas être laissée au gouvernement ou aux propriétaires de grandes étendues de terre; au contraire, nous pouvons tous participer avec notre grain de sable, qui peut consister à planter un fruit ou un arbre ornemental dans l’espace dont nous disposons, qui peut être aussi grand qu’un jardin ou aussi petit qu’un pot.

Il est important de comprendre que le reboisement n’est pas un processus unidimensionnel, il ne s’agit donc pas simplement de récupérer les arbres perdus dans le déboisement, mais qu’il faut combiner différentes techniques pour le mener à bien. La déforestation est très facile, mais très lente et difficile à reboiser, avec une probabilité d’erreur beaucoup plus grande. Parmi les facteurs à prendre en compte lors de l’élaboration d’un plan de reboisement, on peut citer:

· le climat:

· le climat: déterminant pour le type d’arbres qui peuvent être plantés, car ils ne sont pas tous résistants au froid ou à la chaleur extrême, par exemple;

· les précipitations: l’humidité est un autre des points fondamentaux, car chaque espèce d’arbre a ses propres besoins à cet égard;

· le terrain: bien que certains types d’arbres aient une grande adaptabilité De même, une exposition trop importante au soleil peut être fatale pour certains types d’arbres;

· densité de population: la distance entre un arbre et un autre doit être suffisante pour que chacun ait accès à la lumière du soleil et aux éléments nutritifs nécessaires à la croissance;

· profondeur du sol: pour un reboisement réussi, il faut également prêter attention au système racinaire de chaque espèce d’arbre, car tout le monde ne peut pas croître dans des sols de même profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *