Le latin réactif


est l’origine étymologique du terme réactif que nous allons maintenant étudier pour en trouver le sens. Il dérive notamment du mot « reactivus », qui se compose de trois parties différenciées: – le préfixe « re-« , qui peut être traduit par « à l’envers ».

Le nom « actum », qui signifie « action » et qui, à son tour, émane du verbe « agere », qui est synonyme de « faire ». Le suffixe « -actif », qui est utilisé pour indiquer ce qu’est une relation passive ou active. Réactif est l’adjectif qui se réfère à ce qui génère une réaction. Dans le domaine spécifique de la chimie, un réactif est une substance qui révèle la présence d’une substance différente et qui, par interaction, donne naissance à un nouveau produit. Les réactifs, en bref, sont des éléments chimiques qui interagissent avec d’autres substances dans le cadre d’une réaction chimique, générant une substance aux propriétés différentes que l’on appelle un produit. Il existe différents types de réactifs en fonction de leurs caractéristiques, de leur capacité de réactivité, de leur utilisation, etc En particulier, nous trouvons trois grands groupes de réactifs, comme les liquides, les solides et les préparations. Cependant, nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’il existe également une autre classification qui les classe en trois catégories: – réactifs pour analyse – réactifs purs, qui ont une pureté supérieure à celle mentionnée ci-dessus.

Les réactifs spéciaux, qui sont identifiés par le fait qu’ils ont des qualités spécifiques, car ils vont être utilisés pour des techniques de laboratoire spécifiques. Les réactifs de Grignard, découverts par le scientifique français Victor Grignard, sont des substances organométalliques qui réagissent avec les électropiles. Grignard a reçu le prix Nobel de chimie en 1912. Le réactif de Millon, quant à lui, est obtenu par dissolution du mercure dans l’acide nitrique. La réaction chimique permet de détecter la présence de tyrosine dans une solution, puisque, lorsque cet acide aminé apparaît, une tache rouge est produite par le réchauffement d’un caillot blanc.

Un autre réactif important est le réactif Fehling, qui est utilisé pour déterminer la présence de sucres réducteurs (qui gardent intact le groupe carbonyle, ce qui leur permet de participer en tant que réducteurs à une réaction).

La manipulation des réactifs, comme on peut le voir, est très importante dans le travail des produits chimiques. Les réactifs sont utilisés quotidiennement dans tous les laboratoires, d’une manière ou d’une autre. Afin de pouvoir travailler confortablement, de manière ordonnée, efficace et efficiente dans les laboratoires, il est courant que les réactifs soient étiquetés de manière appropriée.

Ainsi, des éléments tels que le nom et la qualité, les impuretés, la richesse, la densité, les pictogrammes, la formule ou même le poids moléculaire sont inclus dans cette étiquette. Quant aux pictogrammes, nous nous référons aux dessins qui indiquent leur niveau de dangerosité: corrosif, explosif, nocif, irritant, irritant, toxique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *