Le formalisme


Le formalisme consiste à appliquer rigoureusement, sans s’écarter de ses préceptes, une doctrine ou une méthodologie déterminée dans l’élaboration d’un processus d’enquête ou d’enseignement. Le terme, cependant, a plusieurs usages selon le champ d’application.

Dans le contexte de l’art, le formalisme est le courant qui exalte la valeur de l’esthétique par rapport à d’autres considérations.

C’est pourquoi les formalistes estiment que l’art doit être jugé par sa condition esthétique au-delà des aspects sociaux ou éthiques liés à l’œuvre. Le formalisme, en revanche, attache une grande importance aux caractéristiques formelles (abstraites) des créations, telles que la forme, la structure ou la composition. Pour la littérature, le formalisme est une tendance née en territoire russe vers 1914 et fondée sur la compréhension des œuvres littéraires comme structure particulière de la langue. Cela signifie que la littérature, pour les théoriciens et les critiques formalistes, n’est pas utile de manière pragmatique.

Dans ce formalisme russe, nous ne pouvons manquer l’occasion de mentionner ce qui est considéré comme le père de celui-ci. C’est Víktor Shklovski qui est également entré dans l’histoire pour avoir créé l’OPOYAZ, la Société pour l’étude de la langue poétique, dans laquelle certaines des théories les plus importantes de ce formalisme ont été développées. Cependant, il ne faut pas oublier la figure du Russe Jakobson, qui a développé une vaste collection d’œuvres sur le sujet à l’étude. Il s’est d’ailleurs démarqué par la création d’une série de théories qui tournent autour de la poétique et du style.

Les principales expositions de cet auteur sont reprises dans l’article intitulé Linguistique et poétique, paru en 1960. La statistique, la théorie de l’information et l’informatique, entre autres disciplines, parlent d’un système formel pour mentionner une grammaire utilisée dans l’élaboration de modèles. En mathématiques, un système formel (également connu sous le nom de système axiomatique) est une construction artificielle formée de symboles reliés entre eux, qui permet de créer des chaînes qui peuvent être manipulées selon certaines règles pour créer de nouvelles chaînes. Ces systèmes formels sont utilisés pour obtenir des représentations de différentes facettes d’une réalité.

Dans ce domaine particulier, on ne peut en discuter sans faire référence à David Hilbert. C’était une figure incontestable dans le domaine mathématique, à la fois au cours des XIXe et XXe siècles, car grâce à ses théories et des approches, l’apparition du formalisme mentionné a été encouragé. De cette façon, il a été établi que les mathématiques susmentionnées n’était pas seulement un jeu, mais aussi une activité de pensée totalement autonome. Telle était sa capacité intellectuelle dans le domaine susmentionné que grâce à elle, il a été en mesure d’établir, de la même manière, des questions vitales telles que la logique mathématique, la théorie de démonstration et même la différence entre la relativité générale et la mécanique quantique. Enfin, le formalisme est aussi une école au sein de la philosophie des mathématiques qui développe des tests du type axiomatique dans les théorèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *