L’abnégation


Le terme d’abnégation vient du latin abnegat? o. Selon la définition présentée dans le dictionnaire de l’Académie des Langues, c’est le sacrifice que l’on fait de sa volonté, de son affection ou de ses intérêts. Un tel sacrifice est généralement fait pour des raisons religieuses ou altruistes.

Pour le christianisme, l’abnégation est le déni de l’individu, dans le sens de renoncer à soi-même et à ses intérêts personnels. Un bon chrétien ne peut pas toujours faire ce qu’il veut, mais doit obéir à la parole de Dieu et vivre selon ses commandements.

Ce sacrifice de soi est une partie essentielle de la formation du chrétien: ce qui est renoncé, offert à Dieu.

L’abnégation implique la discipline et le contrôle des désirs, des sentiments, des passions et des pensées. Il s’oppose aussi à l’hyperactivité et à la frénésie, parce que la personne qui fait trop de choses ne pense pas; par conséquent, ces choses ont tendance à les faire mal. Dans ce sens, il est important de préciser que l’abnégation est également vitale dans le domaine militaire. Ainsi, il est établi que cette vertu est fondamentale pour être en possession des différents soldats et autres membres du corps, de la milice, puisqu’il faut qu’ils laissent de côté leurs intérêts, leurs goûts, leurs idées sur la vie ou même leur vie pour défendre et protéger leur patrie. De cette façon, l’abnégation de nombreux professionnels prêts à tout mettre en œuvre pour sauvegarder la sécurité, la liberté et la vie des citoyens est aujourd’hui saluée.

Ce serait le cas de toutes les personnes qui travaillent dans les forces et les organismes de sécurité de l’État, comme les militaires, les policiers de toutes sortes ou les pompiers, entre autres. L’abnégation implique de faire face à l’égoïsme. Il met l’accent sur le don plutôt que sur le fait d’avoir. La personne qui renonce à quelque chose pour aider son prochain le fait librement et sans aucune obligation; par conséquent, dans ce déni, il y a un choix personnel qui génère joie et satisfaction. Il est également important de souligner que le terme « mère dévouée » a été utilisé tout au long de l’histoire. Une expression qui établissait, imposée par des normes morales et sociales et religieuses, que tout parent devait se caractériser par la volonté de tout donner pour ses enfants, qu’elle est capable de ne jamais abandonner et d’être forte en permanence pour faire avancer sa famille, qu’elle a le courage de faire face à tous les obstacles qui l’empêchent de progresser tant que sa progéniture ne souffre pas Toutes ces caractéristiques font de Jésus-Christ un symbole et un modèle d’abnégation pour les chrétiens. Jésus a décidé de renoncer à sa condition divine et est devenu homme pour sauver l’humanité.

C’est pourquoi il demande à ses disciples de le suivre, de renoncer à leur propre volonté et de faire la volonté de Dieu sur terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *