La sécurité industrielle


En latin, c’est l’origine étymologique des deux mots qui donnent forme au terme de sécurité industrielle dont nous parlons aujourd’hui. En particulier, nous constatons que la sécurité émane du mot  » sécuritas « , qui peut être défini comme  » la qualité d’être imprudent (e) « .

Pendant ce temps, l’industriel vient de l’industrie latine qui se traduit par « laboriosité » et se compose de l’union du préfixe indu-, le verbe struo qui est synonyme de « build » et du suffixe -ia qui indique la qualité. La sécurité industrielle est un domaine multidisciplinaire qui minimise les risques dans l’industrie. Elle suppose que toute activité industrielle comporte des dangers inhérents qui doivent être gérés correctement. Les principaux risques dans l’industrie sont liés aux accidents, qui peuvent avoir un impact environnemental significatif et nuire à des régions entières, même au-delà de l’entreprise où l’incident se produit.

La sécurité au travail passe donc par la protection des travailleurs (vêtements, par exemple) et la surveillance médicale, la mise en place de contrôles techniques et la formation liée à la maîtrise des risques. Plus précisément, nous pouvons établir qu’en matière de sécurité industrielle, il est nécessaire de préciser qu’elle est développée de manière spécifique afin de prévenir les situations et les risques éventuels qui peuvent survenir dans les zones où sont utilisés des installations frigorifiques, de l’électricité, des combustibles gazeux, des équipements frigorifiques ou sous pression.

Il est à noter que la sécurité au travail est toujours relative, car il est impossible de garantir qu’aucun accident ne se produira jamais. Cependant, leur mission principale est de travailler à la prévention des accidents.

Pour toutes ces raisons, il est important d’établir que ce que l’on appelle la prévention des risques professionnels est particulièrement pertinent. Il s’agit d’un service et d’une série d’actions qui visent à fournir aux travailleurs les connaissances et les compétences nécessaires pour entreprendre des tâches qui peuvent non seulement les empêcher de souffrir de certains dangers, accidents et maladies sur leur lieu de travail, mais aussi leur permettre de faire face à tous ceux qui peuvent survenir.

Ainsi, les employés reçoivent des cours et des séminaires sur la prévention, qui mettent l’accent sur la façon de protéger et de prendre soin des éléments de leur travail tels que les facteurs environnementaux, les installations ou les outils de protection. Un aspect très important de la sécurité au travail est l’utilisation des statistiques, qui permet d’alerter sur les secteurs où des accidents ont tendance à se produire afin d’être extrêmement prudents. Toutefois, comme nous l’avons déjà dit, la sécurité absolue ne peut jamais être assurée. L’innovation technologique, le remplacement de machines, la formation des travailleurs et les contrôles réguliers font partie des activités liées à la sécurité industrielle.

On ne peut ignorer que les entreprises choisissent souvent de ne pas investir dans la sécurité pour économiser des coûts, ce qui met en danger la vie des travailleurs.

De même, l’État a l’obligation de contrôler la sécurité, ce qui n’est souvent pas le fait d’une négligence ou d’une corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *