La rime consonante


La rime, dont l’origine étymologique la plus éloignée se trouve dans la langue grecque, est un concept qui renvoie à la répétition de différents sons. En ce sens, la rime est une technique utilisée en poésie.

Cette répétition s’effectue généralement à partir de la voyelle accentuée qui est placée à la dernière place à la fin du verset. Si après cette limite, la répétition couvre tous les phonèmes, la rime est qualifiée de consonne. Puisque le concept de « verset » est très important dans ce contexte, regardons une brève définition: il s’agit de chaque unité dans laquelle il est possible de diviser un poème. Elle dépasse généralement le pied (l’unité avec laquelle le verset latin ou grec est mesuré) et est moins étendue que la strophe (un ensemble de versets se terminant par une ponctuation, comme un point suivi, à part ou un point-virgule, et lié par des critères tels que le rythme et la rime). Dans les textes connus en langues romanes, il est intéressant de noter que le verset apparaît dans la littérature plutôt qu’en prose.

La prose, par contre, est une forme qui cherche à raconter des histoires et des concepts sans se limiter à une certaine mesure ou cadence, comme c’est le cas du verset.

Bien que le verset et la prose aient tendance à apparaître dans différents types d’œuvres (la première en poésie, tandis que la seconde donne corps au théâtre et au récit, entre autres), il y a aussi plusieurs cas où le verset n’est pas lyrique (peut être narratif, épique, expositaire ou dramatique) et la prose l’est. Dans la prose lyrique, cependant, nous ne trouverons pas de rimes ou d’éléments formels métriques qui sont associés au verset. Il y aura, d’autre part, une attitude lyrique, un thème, un objet et un orateur lyrique. Contrairement à l’histoire et au conte, la prose lyrique n’ a pas pour but spécifique de raconter des événements, mais d’exprimer des sensations, des impressions et des sentiments. Un autre concept important pour comprendre la rime des consonnes est le « phonème », qui peut être défini comme l’articulation minimale d’un son composé de voyelles et de consonnes.

Elle peut également être comprise comme la plus petite unité sonore d’une langue donnée. En espagnol, il est exact de dire que les sons[d] et[m] sont des phonèmes, puisqu’ils se trouvent dans des termes tels que /day/ et /me/, chacun avec sa propre signification et une prononciation différente uniquement à cause de la présence de l’un ou l’autre phonème. La rime consonne, en d’autres termes, se développe entre au moins deux versets lorsque les phonèmes des derniers termes coïncident avec la voyelle accentuée. Par exemple: Le jeune chanteur a commencé à enlever sa peau / et ses fans au spectacle bientôt assisté / malgré la cruauté le rituel ne s’est pas perdu / aveuglé d’amour pour lui Comme vous pouvez le voir, le premier couplet rime avec le quatrième verset, tandis que le deuxième couplet rime avec le troisième.

La rime consonne du premier verset et du quatrième verset se trouve dans « el »; la rime consonne du deuxième et du troisième verset, par contre, apparaît dans les phonèmes « ieron ». Dans le cas de la rime assonante, par contre, la rime consiste en la coïncidence des voyelles accentuées des syllabes après la dernière voyelle tonique, à l’exclusion des voyelles qui ne sont pas accentuées dans les diphthongs.

En raison de ses caractéristiques, la rime consonante est plus complexe car elle offre moins d’options et limite donc la liberté du poète.

Quand les enfants apprennent les rimes de base de la rime à l’école primaire, ils commencent par l’asonante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *