La confiance


La confiance est la certitude ou l’espoir que quelqu’un a d’une autre personne ou quelque chose. Il s’agit aussi de la présomption de soi et de l’encouragement ou de la vigueur à agir. Par exemple: « Cet homme ne m’inspire pas confiance, je ne pense pas que je vais accepter l’accord », « Juan lui a donné confiance et elle l’ a trahi », « j’ai confiance pour vaincre la rivale ». A partir de ce sens, nous trouvons une série de termes qui utilisent également le concept que nous sommes en train d’analyser. Ce serait le cas, par exemple, de l’expression « abus de confiance ».

Ce que nous voulons exprimer, c’est que quelqu’un qui a été secondé par quelqu’un d’autre et qui a toujours été reconnu pour avoir profité consciemment ou inconsciemment de cette circonstance pour lui nuire ou se moquer de lui. De la même façon, nous ne pouvons pas oublier qu’il y a un autre terme qui utilise le mot que nous utilisons maintenant. C’est un vote de confiance « .

Avec cette expression, ce que nous voulons faire comprendre, c’est que quelqu’un autorise une autre personne à effectuer une certaine action.

Cependant, le même terme est utilisé dans la sphère politique.

Il établit que, dans certaines chambres législatives, les membres de ces chambres appuient et acceptent les actions que le gouvernement au pouvoir entreprend dans un domaine ou une situation en particulier. De la même manière, il est également utilisé pour désigner le moment où ils autorisent l’entité gouvernementale à entreprendre certaines tâches. Dans le domaine d’action susmentionné, il y a également l’expression « question de confiance ». Il s’agit d’un processus par lequel le chef d’État ou de gouvernement est analysé par les autres membres de la chambre législative afin de décider, par un vote correspondant, s’ils doivent continuer ou non à exercer leurs fonctions. La confiance, d’autre part, se réfère à la familiarité dans le commerce: « Vous n’avez pas à vous peigner les cheveux chaque fois que je viens chez vous, nous avons assez confiance », « Comment oses-tu me parler de cette façon? Je ne t’ai jamais donné une telle confiance. Pour la psychologie sociale et la sociologie, la confiance est une hypothèse qui se réalise sur le comportement futur des autres. C’est une croyance qui croit qu’une personne sera capable d’agir d’une certaine façon dans une situation donnée: « Je vais tout raconter à mon père, je suis sûr qu’il me comprend et m’aide. En ce sens, la confiance peut être renforcée ou affaiblie selon les actions de l’autre personne. Dans l’exemple ci-dessus, si le parent aide son enfant, la confiance sera renforcée; sinon, la confiance sera trahie et, à l’avenir, l’enfant n’agira probablement pas de la même manière. La confiance signifie une suspension, au moins temporaire, de l’incertitude sur les actions des autres. Quand quelqu’un a confiance en l’autre, il croit qu’il peut prédire ses actions et ses comportements. La confiance simplifie donc les relations sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *