La claustrophobie


La claustrophobie est la phobie vécue vers les espaces clos. Elle fait partie des troubles dits d’anxiété, qui surviennent lorsqu’une personne souffre d’anxiété pathologique. Dans le cas de la claustrophobie, la peur et l’aversion surgissent lorsque l’individu se trouve dans un petit environnement, dans un tunnel, dans une grotte ou dans un ascenseur, pour ne nommer que quelques possibilités. La phobie est liée aux effets négatifs possibles liés à ce type d’espace, comme le fait d’être laissé sans air. Habituellement, les personnes claustrophobes essaient d’éviter les endroits fermés parce qu’elles se sentent vulnérables et sans liberté. Lorsque l’accès à ce type de lieux est inévitable, il commence à éprouver différentes sensations dérivées du niveau élevé d’anxiété: vertiges, tachycardie, suffocation, transpiration, tremblements, etc Le développement de la claustrophobie se produit souvent en présence d’une expérience traumatisante dans un endroit fermé. Si une personne est impliquée dans un accident dans un tunnel et qu’elle est piégée pendant dix heures avant d’être secourue, elle peut commencer à paniquer lorsqu’elle se trouve dans un endroit sans lumière naturelle et mal ventilé. La claustrophobie peut aussi être contractée en étant témoin ou en entendant un événement négatif tel que celui mentionné.

La claustrophobie est traitée par des séances de thérapie avec un psychologue ou un psychiatre.

Le professionnel tente de développer les outils nécessaires pour que le patient puisse contrôler et modifier la réaction pathologique qui déclenche devant les espaces clos et vaincre la peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *