La candeur


La notion de candeur est utilisée pour faire allusion à la pureté, à l’intégrité, à la franchise ou à l’innocence d’une personne. Le terme peut être lié à la naïveté. Par exemple: « La candeur des enfants me touche », « L’équipe locale a montré une candeur dont le rival a profité », « J’aime l’humour qui fait appel à la candeur ».

Selon le contexte, la candeur peut avoir une connotation positive ou négative. Elle peut être associée à l’enfance ou à quelque chose qui n’est pas maléfique, ce qui donne une caractéristique saine. Un acteur, pour ne nommer qu’un cas, peut devenir célèbre pour la candeur de ses personnages. Dans ce domaine, il est souligné que l’artiste recourt à des pratiques qui ne sont ni offensantes ni de bon goût. La candeur, par contre, devient discutable lorsqu’une certaine perspicacité ou même de la méchanceté est nécessaire pour prospérer ou subsister.

Prenons le cas d’un match de football. Si une équipe fait preuve de candeur, son adversaire profitera de cette caractéristique pour lui infliger des dégâts en termes sportifs.

Les joueurs qui rougissent peuvent être facilement trompés et n’ont pas les ressources pour affronter leurs adversaires.

La candeur, d’autre part, est le nom de diverses divisions administratives.

Aux États-Unis, Candor est une localité de l’État de New York dans le comté de Tioga. Le même nom a une ville dans le comté de Montgomery, en Caroline du Nord. Il existe également une commune dans le canton de Lassigny, dans le département de l’Oise (région Picardie), appelée Candor. Les données démographiques indiquent que cette population est inférieure à 300 habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *