Intégrité


Le concept d’intégrité, qui dérive du terme d’origine latine intégrale, souligne la particularité de l’intégrité et la condition pure des vierges. Quelque chose d’intégral est une chose qui possède toutes ses parties intactes ou, pour le dire autrement, se réfère à un individu correct, poli, attentif, attentif, prouvé et irréprochable. Une phrase qui peut contribuer à montrer plus clairement le sens ultime du concept dont il s’agit est la suivante: « Eva était une personne admirée de tous et surtout d’une grande qualité qu’elle possédait, son intégrité, qui la faisait être équilibrée, honnête, juste et surtout un défenseur des injustices.

On peut parler, par exemple, d’intégrité morale.

Il est reconnu comme une qualité humaine qui donne à la personne qui a l’autorité de décider et de résoudre par elle-même les questions relatives à ses propres actions.

L’intégrité morale est également reconnue comme un concept de l’ordre juridique et elle est inscrite comme un droit fondamental dans toutes les constitutions démocratiques existantes. Dans ce cas, avec le concept d’intégrité morale susmentionné, il est établi qu’une personne en question doit être un défenseur vigoureux de ses droits, pensées, idées et croyances sur la base desquels elle agit non seulement d’une manière ou d’une autre, mais aussi sur la base de son comportement. Telle est l’importance de cette intégrité à laquelle nous nous attaquons, à savoir que la législation de pays comme l’Espagne l’englobe dans le cadre du développement de ses règlements et de ses lois.

Ainsi, par exemple, la Constitution de la nation susmentionnée protège la nation en tant que droit fondamental. Et cela n’oublie pas qu’il existe également au niveau international des traités très différents qui font de même avec intégrité morale et condamnent tous les actes qui peuvent le menacer, tels que la torture, les traitements inhumains ou les peines cruels. D’autre part, l’intégrité personnelle nous permet de nommer toutes les compétences qu’un être humain peut avoir.

Une personne intégrale se distingue par le fait qu’elle ne se contente pas d’une seule activité, mais qu’elle voyage à travers différents champs de connaissances. Dans le calcul, l’intégrité référentielle est une caractéristique recherchée dans n’importe quelle base de données pour s’assurer qu’une entité (qui peut être une ligne ou un enregistrement) est toujours associée à d’autres entités qui sont dans la même base de données. L’intégrité de référence signifie que toutes les données sont correctes, que les enregistrements ne sont pas répétés, qu’il n’ y a pas de données perdues ou que les relations sont mal résolues. Enfin, on peut mentionner que l’intégrité des données décrit l’exactitude de tous les éléments présentés dans une base de données. Lors de l’utilisation d’instructions telles que INSCRIRE, EFFACER ou MISE À JOUR, l’intégrité des données peut être affectée.

Par exemple, vous pouvez ajouter des données invalides ou modifier des données existantes de manière incorrecte, ce qui n’est pas conforme à l’intégralité. Néanmoins, il convient de souligner que, parmi toutes les significations données dans ces paragraphes, le Dictionnaire de l’Académie royale espagnole de la langue met en évidence l’un des termes dont nous parlons. Et c’est celui qui le définit comme synonyme de pureté que chaque vierge possède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *