Hydrophoresphere


Avant de procéder à l’établissement du sens du terme hydrosphère, il est nécessaire d’en enregistrer l’origine étymologique. Ce faisant, nous devons déterminer que la langue grecque vient du grec, puisqu’elle est composée de deux mots clairement différenciés de cette langue: hydre, qui est synonyme d' »eau », et sphaira, qui peut être traduit par « sphère ». Hydrophiles ou hydrosphère est le nom donné aux parties liquides de la Terre. C’est le système matériel formé par l’eau sous et au-dessus de la surface de la planète. En plus de tout ce qui précède, il est intéressant de connaître ces autres faits intéressants sur l’hydrosphère: -? aide à réguler le climat, permet à la vie d’exister sur la planète Terre et contribue également à la modélisation du relief qui est en cela. Il est important de savoir que cette couche d’eau entourant la Terre a été formée à partir de deux phénomènes: la condensation et la solidification de la vapeur d’eau qui existait dans ce qui était l’atmosphère originelle. Lorsqu’on parle d’hydrosphère, il est important de savoir qu’elle possède une série de caractéristiques ou d’éléments fondamentaux pour la comprendre et la qualifier: densité, salinité, oxygène, composition minérale et variation de température.

Aujourd’hui, cette couche de la Terre est touchée, entre autres causes, par la pollution de l’eau. En ce sens, il convient de noter qu’elle est affectée à la fois par la contamination naturelle de l’eau, qui est produite par les restes d’espèces végétales et animales ainsi que par les éruptions volcaniques, et par les éruptions anthropiques, dans lesquelles les êtres humains ont beaucoup à faire. Ces derniers peuvent être agricoles et d’élevage, urbains ou industriels par exemple.

La surface de la terre est arrosée par le dégazage du manteau (formée par les roches en dissolution solide avec des substances volatiles comme l’eau).

L’eau du manteau émane des processus hydrothermaux et de l’action des volcans. Au niveau supérieur de l’atmosphère, par contre, le rayonnement solaire génère une photolyse de l’eau qui décompose ses molécules et produit de l’hydrogène. Les processus de modification du statut et du transport de l’eau forment ce qu’on appelle le cycle de l’eau ou cycle hydrologique. La Terre a la particularité d’être la seule planète du système solaire qui possède de l’eau à l’état liquide en permanence.

71 % de la surface terrestre est en fait recouverte d’eau liquide.

L’environnement hydrophile présente donc l’eau dans des états différents, puisqu’en plus des océans, des rivières et des lacs, elle a de l’eau dans les glaciers, les nuages de l’atmosphère, les sources souterraines et même dans la biosphère (êtres humains, animaux et plantes). On estime que l’espace hydrophile retient environ 1 300 billions de litres d’eau. Plus de 97 % se trouvent dans les océans, tandis qu’un peu plus de 2 % se trouvent dans les calottes polaires.

Le reste est réparti entre les aquifères, les lacs, les mers intérieures, l’humidité du sol, l’atmosphère et les rivières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *