Hydrocarbures


Un composé de type organique est connu sous le nom d’hydrocarbure, qui résulte de la combinaison d’atomes d’hydrogène avec des atomes de carbone. Selon les experts du domaine, ce composé est basé sur la forme moléculaire des atomes de carbone liés aux atomes d’hydrogène.

Ces chaînes d’atomes de carbone peuvent être ouvertes ou fermées et linéaires ou ramifiées. Lorsqu’un hydrocarbure est extrait sous forme liquide d’une formation géologique, on l’appelle pétrole. En revanche, les hydrocarbures naturellement gazeux sont appelés gaz naturel. L’exploitation du pétrole et du gaz naturel représente une industrie très importante pour l’économie, car elle permet d’obtenir des combustibles fossiles et de produire des lubrifiants, des plastiques et d’autres produits.

Il est important de noter que les hydrocarbures peuvent causer de graves intoxications, avec des troubles respiratoires sévères.

Lorsqu’une personne est empoisonnée par intoxication aux hydrocarbures, elle est intubée et ventilée mécaniquement.

Comme les hydrocarbures font partie du groupe des solvants organiques (liquides qui peuvent dégager des vapeurs), il est très courant que les intoxications se produisent par inhalation, mais elles peuvent aussi survenir par ingestion ou par contact cutané.

Dans la vie de tous les jours, de nombreux produits de consommation ménagers représentent des sources potentielles de toxicité, comme les bouteilles de gaz, le kérosène et l’aniline.

Classification Il convient de noter qu’il est possible de classer les hydrocarbures en tant qu’hydrocarbures aliphatiques ou aromatiques. Les hydrocarbures aliphatiques, d’autre part, peuvent être divisés en alcanes, alcènes et alcènes selon les types de liaisons qui lient les atomes de carbone. Les hydrocarbures aliphatiques, selon la théorie, sont ceux qui n’ont pas de noyau aromatique. Ils peuvent être saturés ou insaturés. Les alcanes saturés (groupe dans lequel tout le carbone a deux paires de liaisons simples), tandis que les alcènes insaturés (alcènes (également appelés insaturés) sont des alcènes (qui, au minimum, ont une double liaison) et des alcènes (avec triple liaison). Les hydrocarbures aromatiques, quant à eux, sont des composés ayant au moins une structure cyclique et qui respectent ce que l’on appelle la règle de Hückel. Règle de Hückel Avec la règle de Hückel, il est possible d’étudier la relation entre l’aromatique et la quantité d’électrons passés d’un atome à l’autre lorsque les orbites sp2 d’une molécule de type organique cyclique et plate alternent les liaisons simples et doubles. Lorsque le nombre de ces électrons est de 4 n + 2, la molécule est dite aromatique, alors que pour 4 n, elle est dite antiaromatique. Un composé aromatique a une stabilité très différente de celle d’un composé anti-aromatique ou non aromatique, de sorte que cette règle est vitale pour anticiper cette propriété. En ce qui concerne les aromatiques, le benzène est le type d’hydrocarbures le plus courant.

C’est une molécule dans laquelle il est très simple d’observer son niveau énergétique, selon la présence ou l’absence de noeuds. Grâce à la règle de Hückel, il est possible de prendre un nombre n d’orbites à partir des atomes et de les relier, en partant du principe que le résultat de cette analyse équivaut à la même quantité d’orbites mais avec des états énergétiques différents. Après l’application de cette relation, dans les cas où il y a 4 n électrons, ils atteignent un niveau d’énergie relativement plus élevé, alors que lorsque 4 n + 2 sont trouvés, une formule précédemment attribuée aux molécules aromatiques, les électrons passent à un état considérablement inférieur et atteignent une plus grande stabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *