Fortuitous


L’adjectif fortuitous vient du terme latin fortuītus. La notion fait référence à ce qui se produit par hasard ou par accident. Le fortuit est donc lié à la fortune (en ce sens qu’il s’agit d’une série d’événements générés de manière inattendue).

Par exemple : « Hier soir, il y a eu une rencontre fortuite entre le président et le chef de l’opposition dans un restaurant du centre », « La réussite dans cette profession n’est jamais fortuite : elle obéit à l’effort et à l’étude », « Grâce à une découverte fortuite, un archéologue a découvert les vestiges d’une ville précolombienne d’Amérique centrale ». L’idée d’un cas fortuit est utilisée dans le domaine du droit pour désigner un événement aléatoire qui génère un certain type de dommage.

Étant donné son origine, il n’est pas possible d’attribuer son effet à une personne en particulier. Un cas fortuit exempte donc les individus de certaines obligations parce qu’il est considéré que l’événement n’aurait pas pu être prévu et n’aurait donc pas pu être évité.

Le cas fortuit est généralement causé par une affaire interne qui était inconnue du sujet. Supposons qu’un homme conduisant une voiture cause un accident en raison d’une défaillance mécanique de son véhicule.

Si cette personne avait toute la documentation en ordre, la cause de la panne était inconnue et le défaut a éclaté soudainement, on peut dire qu’il s’agit d’un cas fortuit. Le conducteur n’avait aucun moyen de prédire ce qui allait se passer.

Contrairement à un cas fortuit, le cas de force majeure n’est pas seulement imprévisible, il est aussi inévitable. Ces cas de force majeure se produisent par un agent extérieur, comme un phénomène naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *