Formule moléculaire


La formule est un mécanisme qui est postulé pour développer quelque chose ou pour trouver la résolution d’une affaire. Pour la science, une formule est une forme de petite quantité d’information qui permet d’exprimer les données par des symboles ou de façon fixe. Moléculaire, d’autre part, est un adjectif qui se réfère à ce qui est lié aux molécules. Une molécule est la plus petite particule qui possède toutes les propriétés chimiques et physiques d’une substance. Deux atomes ou plus forment chaque molécule. Ces concepts nous permettent de comprendre la notion de formule moléculaire, l’un des types de formules chimiques. La formule chimique reflète la manière dont sont représentés les éléments qui donnent naissance à un composé; dans le cas de la formule moléculaire, par contre, les types d’atomes qui se trouvent dans le composé et le nombre d’atomes des différentes classes sont indiqués. La formule moléculaire est utilisée dans le cas des composés covalents (ceux formés par des compartiments d’électrons entre au moins deux atomes).

Dans le cas de l’éthylène, par exemple, sa formule moléculaire est C2H4.

Cette formule indique que chaque molécule d’éthylène est composée de deux atomes de carbone (C) et quatre atomes d’hydrogène (H).

Dans le cas du glucose, sa formule moléculaire est C6H12O6: six atomes de carbone, douze atomes d’hydrogène et six atomes d’oxygène.

L’eau a deux atomes d’hydrogène et un atome d’oxygène de formule moléculaire H2O.

D’autre part, la formule empirique exprime la représentation basique des atomes d’un composé chimique donné. En d’autres termes, il s’agit d’une forme abrégée ou abrégée de nom d’un composé, ce qui explique pourquoi il est également appelé la formule minimale. Dans certains cas, comme l’eau, la formule moléculaire est identique à la formule empirique, tandis que dans d’autres, les deux formules diffèrent (la formule moléculaire de l’éthylène est C2H4, alors que sa formule empirique est CH2).

Au sujet des nomenclatures Un système de nomenclature connu sous le nom d’UICPA est utilisé pour nommer les composés chimiques, qui est également utilisé dans d’autres domaines. Fondamentalement, il y a deux documents qui contiennent les règles de formation des noms: un livre bleu et un livre rouge. Le premier contient les détails relatifs à la désignation d’un composé organique, tandis que le second couvre le domaine de l’inorganique. D’autre part, il y a les livres verts, qui offrent un guide pour symboliser les grandeurs physiques, et d’or, en ce qui concerne les techniques utilisées en chimie.

Pour d’autres domaines, comme la chimie macromoléculaire, il existe des documents qui ont les mêmes objectifs. En outre, l’information fournie par ces derniers n’est pas statique, puisque des articles sont régulièrement publiés qui élargissent et mettent à jour les règles et les lignes directrices publiées jusqu’ à présent. Comme dans toute convention, ce système vise à assurer l’égalité d’appel de tous, en favorisant la recherche en équipe au niveau international et en évitant que les découvertes ne passent inaperçues par des problèmes de compréhension. Il convient toutefois de préciser qu’un même composé peut porter plusieurs noms, à condition qu’il ne dépasse pas la limite. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *