Follicule


L’étymologie du follicule vient du mot latin follicŭlus, qui fait référence à un petit sac. Dans le domaine anatomique, une glande à la surface des muqueuses ou de la peau est appelée follicule.

Le follicule pileux est la zone de la peau qui rassemble les cellules souches et permet la croissance des cheveux. Chacun des poils provient d’un follicule pileux, au sein duquel les glandes sébacées produisent le sébum qui lubrifie les poils. A l’intérieur des ovaires, par contre, des follicules ovariens apparaissent.

Ce sont des ovocytes (gamétocytes) qui sont entourés par des cellules diploïdes, qui à leur tour sont entourées par des cellules de structure connue sous le nom de teck.

Les follicules ovariens se développent et favorisent le processus qui permet l’ovulation de chaque ovocyte. Les follicules ovariens qui atteignent la croissance et la maturité les plus importantes sont appelés follicules de Graaf, un nom lié au médecin qui les a découverts au 17ème siècle : Regnier de Graaf. Les follicules de Graaf sont donc les follicules matures qui représentent le point culminant de la folliculogenèse.

Ils contiennent les ovocytes qui, lorsque l’ovulation arrive, quittent l’ovaire et se dirigent vers la trompe de Fallope.

Là, dans le cadre d’une relation sexuelle entre un homme et une femme, ils peuvent rencontrer le sperme et se féconder eux-mêmes. Enfin, pour la botanique, les follicules sont des fruits séchés de certains angiospermes qui, lorsqu’ils sont ouverts d’un seul côté, libèrent les graines qu’ils contenaient dans leur cavité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *