Fixer


La fixation est l’action et l’effet de fixer ou fixer (insérer, fixer un corps à un autre, coller, limiter, stabiliser). Le terme peut être utilisé pour désigner l’établissement précis ou la détermination certaine de quelque chose. En ce sens, la fixation des prix se réfère au prix qu’un vendeur applique à un produit qu’il offre sur le marché.

Le jeu de l’offre et de la demande est le mécanisme qui régule les prix: s’il y a beaucoup de demande, les prix montent jusqu’ à ce qu’ils atteignent un niveau trop élevé et que la demande commence à chuter; lorsque le prix est à nouveau bas, la demande revient à la croissance.

Toutefois, chaque producteur et/ou vendeur a la possibilité de fixer le prix qu’il juge approprié, puis de le modifier. La fixation des prix peut également être liée à une décision unilatérale de l’État ou à un monopole, dans les cas où il n’ y a pas de concurrence. Par exemple, dans une ville où une seule compagnie offre le service téléphonique, cette compagnie jouit d’une liberté totale lors de la conception de ses tarifs, puisque les consommateurs n’ont pas la possibilité de choisir un autre fournisseur.

Pour la chimie, par contre, la fixation est l’état du reste des matériaux après agitation et agitation. « Fijación oral » est le nom d’un disque de la chanteuse colombienne Shakira, sorti en 2005. La psychanalyse utilise également la notion de fixation.

Dans ce cas, le terme désigne une union forte entre la libido et certaines personnes, les imagos (images, provenant du latin) ou les objets, ou leur représentation psychique.

Selon Sigmund Freud, la fixation provoque une relation intime de libido avec des êtres ou des imaginaires, la reproduction d’une forme particulière de satisfaction, ou la permanence d’une organisation en fonction de ses propres caractéristiques structurelles dans l’une des phases de son évolution.

Il y a deux possibilités de base dans les cas de fixation: qu’elle se manifeste à l’extérieur, qu’elle soit perceptible; qu’elle devienne une réalité intérieure, qu’elle mène à un état de régression. Généralement, on parle de fixation pour donner un nom à une conception génétique qui porte une ascension ordonnée par la libido (elle est fixée à une phase). La théorie de Freud sort du champ de la génétique, puisqu’elle parle de ces expériences, fantasmes ou images qui s’accrochent à l’inconscient et restent liées à la pulsion.

C’est un phénomène universel, très important dans les cas de névrose, qui choisit généralement l’une des premières étapes de notre vie. L’un des modèles les plus courants de fixation affective est le chagrin. Les patients souffrant de névrose traumatique présentent des signes évidents de fixation à la scène traumatique (l’accident), qu’ils répètent souvent régulièrement dans leurs rêves. Il convient de mentionner, d’autre part, qu’une fixation ne conduit pas nécessairement à la névrose, et que l’inverse ne se produit pas. Le sens du symptôme est caché dans une série de processus que ceux qui souffrent de la fixation accomplissent de manière inconsciente; pour que ce symptôme se manifeste, il faut à son tour que le sens ne soit pas conscient. L’éminent physiologiste autrichien Josef Breuer, né en 1842 et responsable d’une série de découvertes importantes dans le domaine de la neurophysiologie, a mis au point une technique pour sensibiliser ses patients aux processus dans lesquels le sens du symptôme a été trouvé.

Les résultats de sa découverte ont été positifs, puisque les symptômes ont cessé de se manifester.

Cette technique est considérée aujourd’hui encore comme la base de la psychanalyse. Il convient de mentionner que les effets ne se produisent que lorsque les processus inconscients sont amenés à la conscience. Il existe une autre méthode, qui consiste à combler les lacunes de la mémoire du patient, afin qu’il n’ y ait pas de mémoires incomplètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *