Filament


L’étymologie des filaments nous conduit au filament basse latin, lui-même dérivé du filum (qui se traduit par « fil »). Selon le dictionnaire développé par l’académie du langage, un filament est un élément filiforme qui peut être rigide ou flexible. L’adjectif filiforme, en revanche, qualifie ce qui a la forme d’un fil.

On peut donc dire qu’un filament est un fil.

Il y a des filaments dans différentes zones et avec des caractéristiques très différentes.

Un filament est le fil spiralé à l’intérieur d’une lampe, d’une ampoule ou d’une ampoule.

Lorsque la lampe est allumée, le filament se réchauffe et devient incandescent, générant de la lumière.

Ces filaments sont généralement fabriqués à partir de tungstène, puis revêtus de magnésium et de calcium. Dans le domaine de la botanique, le filament est le secteur du pire d’une fleur qui est responsable de la tenue de l’anthère. Rappelez-vous que l’étamine est l’organe mâle des fleurs : c’est une feuille transformée qui contient l’anthère (un sac où le pollen est produit et stocké). Cet anthère est supporté par le bas par le filament connu sous le nom de fil. La biologie utilise également l’idée de filament, dans ce cas pour faire allusion à un composant du cytosquelette (la structure à l’intérieur d’une cellule).

Dans ce réseau de cellules eucaryotes, il est possible de reconnaître les filaments d’actine (une protéine), les filaments intermédiaires (groupes d’autres protéines fibreuses), les microtubules (secteurs tubulaires) et les septines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *