Exploitation agricole


Le latin est l’origine étymologique du terme, que nous analyserons en profondeur ci-dessous. Les deux mots qui la composent émanent de ce langage: -? l’exploitation, est le résultat de la somme des composantes latines suivantes: le préfixe « ex », qui peut être traduit par « vers l’extérieur »; le verbe « plicare », qui est synonyme de « faire des plis »; et le suffixe « -cion », qui est équivalent à « action et effet ». L’agriculture, en revanche, est le résultat de l’union de trois parties délimitées: le nom « ager », qui signifie « champ de culture »; le verbe « colere », qui peut être traduit par « cultivar »; et le suffixe « -a », qui vient symboliser l’agent qui accomplit une action concrète.

La notion d’exploitation renvoie à l’action et aux effets de l’exploitation, un verbe qui fait référence à l’extraction de profits ou de richesses d’une industrie et à l’obtention de ressources d’une source, entre autres significations. L’agriculture est la partie de l’agriculture ou qui s’ y rapporte. Ce terme est lié à la culture ou au travail du sol, y compris tous les travaux liés à la plantation des plantes et au traitement du sol.

L’exploitation agricole se compose donc des activités socio-économiques qui permettent d’obtenir de la richesse de la terre. Les produits agricoles sont connus sous le nom de produits agricoles, qui comprennent la production agricole et l’élevage. Les activités agricoles font partie du secteur primaire de l’économie, qui implique la transformation des ressources naturelles en produits non transformés. L’agriculture, l’élevage, l’apiculture, la chasse, la pêche et la sylviculture sont inclus dans le secteur primaire.

L’exploitation agricole peut être soit directe (si le propriétaire est directement responsable de l’exploitation) soit indirecte (lorsque l’utilisation des terres est louée ou transférée). Les deux exploitations peuvent être exploitées soit par des ouvriers journaliers (qui sont rémunérés par jour ouvrable), des employés (en fonction de la dépendance du propriétaire et d’un salaire mensuel), soit par le travail familial (le propriétaire et les membres de sa famille travaillent dans les champs). Dans le cas des exploitations agricoles qui sont principalement destinées à l’agriculture, nous devons souligner qu’il y a deux groupes principaux: –. Étendues.

Ils sont encadrés dans ce qu’on appelle l’agriculture biologique et se définissent fondamentalement par le fait qu’ils recourent à l’utilisation des ressources naturelles qui existent sur leurs terres. Ils n’utilisent donc pas de systèmes modernes, chimiques ou technologiques, qui leur permettent d’obtenir une plus grande production. Intensif. Ces fermes sont basées sur le semis et doivent utiliser des produits chimiques tels que des engrais, des carburants comme l’huile, des pesticides et des systèmes mécaniques. Dans ce type de terres, beaucoup d’opérateurs travaillent et parviennent généralement à obtenir une production élevée de n’importe quel type de culture qui existe en eux. Les statistiques montrent qu’il y a une ferme pour 12 habitants dans le monde. De ce nombre important, seulement 15 % des fermes ont plus de deux hectares.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *