Eviction


L’acte et la conséquence de l’éviction sont appelés éviction: expulser un locataire ou un locataire dans le cadre d’une procédure judiciaire. Par conséquent, une poursuite pour éviction vise à empêcher une personne de continuer à utiliser le bien loué, alléguant une rupture de contrat.

L’idée d’expulsion est souvent liée à l’expulsion d’un locataire qui cesse de payer le loyer du logement dans lequel il vit.

Elle peut aussi être liée au congédiement de la personne qui ne paie pas d’hypothèque. Lorsqu’une personne ne paie pas la somme convenue, elle ne respecte pas le contrat, faute qui peut donner lieu, dans le temps et sous certaines conditions, à une décision judiciaire concrétisant l’expulsion.

L’expulsion est souvent utilisée comme synonyme d’expulsion ou de projection, qui est l’acte par lequel la dépossession de la possession matérielle est effectuée. Cette disposition est forcée, ce qui amène le locataire à abandonner la propriété et à la rendre de nouveau accessible au propriétaire. L’expulsion est un problème grave pour ceux qui en souffrent.

Supposons qu’un chef de ménage se retrouve sans emploi et qu’il n’en trouve pas d’autre en raison d’une crise économique.

Cet homme cesse donc de percevoir un revenu et ne peut payer le loyer de sa maison, où il vit avec sa femme et ses enfants. Si le propriétaire refuse de renégocier les termes du bail et n’ a aucune intention de le faire, le locataire et sa famille peuvent être expulsés, c’est-à-dire qu’ils seront laissés sans abri et se retrouveront avec leurs biens dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *