éthique professionnelle


Le mot éthique vient du grec ethikos (« caractère »). C’est l’étude de la morale et de l’action humaine pour promouvoir les comportements désirables. Un jugement éthique implique l’élaboration d’un jugement moral et d’une norme qui établit la façon dont les membres d’une société doivent agir.

Une profession est définie comme une occupation qui se développe dans le but de collaborer au bien-être d’une société. Pour mener à bien cette tâche, il est nécessaire que le professionnel (la personne qui l’exécute) agisse de manière responsable, conformément aux exigences que la loi en vigueur fixe pour le développement de cette activité.

L’éthique professionnelle vise à réglementer les activités exercées dans le cadre d’une profession. En ce sens, c’est une discipline qui fait partie de l’éthique appliquée puisqu’elle renvoie à une partie spécifique de la réalité. Il convient de noter que l’éthique en général n’est pas coercitive (elle n’impose pas de sanctions légales ou réglementaires). Cependant, l’éthique professionnelle peut, d’une certaine manière, se retrouver dans les codes d’éthique qui réglementent une activité professionnelle.

L’éthique fait partie de ce qu’on appelle l’éthique réglementaire, et elle présente un ensemble de principes et de règles de conformité obligatoires. On pourrait donc dire que l’éthique professionnelle étudie les règles contraignantes édictées par l’éthique professionnelle.

L’éthique suggère ce qui est souhaitable et condamne ce qui ne devrait pas être fait, tandis que l’éthique a les outils administratifs pour s’assurer que la profession est exercée de façon éthique.

L’éthique du journalisme, par exemple, condamne le fait qu’un journaliste reçoive de l’argent pour publier des nouvelles biaisées en faveur d’une personne, d’une organisation ou d’une entreprise en particulier.

Dans le monde des affaires, en revanche, l’éthique stipule qu’un vendeur ne peut pas mener des opérations en dehors de l’entreprise pour laquelle il travaille en tant que salarié. L’éthique professionnelle découle d’un concept connu sous le nom d’éthique des affaires qui établit les conditions dans lesquelles les êtres humains doivent être en relation avec leur environnement.

Les deux formes de travail sont interdépendantes parce qu’il est si important d’offrir un service équitable et de faire un travail responsable, tout en préservant l’habitat dans lequel nous le développons. Dans le cadre de l’éthique des affaires, il existe trois branches qui définissent la relation entre les différents professionnels et leur habitat.

Ce sont: l’économisme limité (dont l’objectif principal est de maximiser les profits mais en respectant les exigences du droit actuel, en préservant l’environnement et en cherchant à satisfaire les exigences sociales de l’environnement), le dualisme rationaliste (basé sur la recherche du profit tout en respectant les principes imposés par une théorie éthique rationaliste, qui détermine ce qui est juste) et le réalisme modéré (soulignant que l’être humain a la capacité de connaître les besoins de son environnement et qu’il est, en tant que tel, responsable d’établir une relation avec la Lorsque nous naissons, nous acquérons notre personnalité juridique, à travers laquelle nous recevons une série de droits et de devoirs qui régiront notre vie à partir de ce moment-là. Cependant, pour développer une vie sociale à part entière, il est nécessaire d’acquérir une formation professionnelle.

C’est-à-dire, un intérêt particulier pour une activité particulière et les études nécessaires pour bien la développer. Mais cet apprentissage ne suffit pas non plus, il faut savoir s’en servir, c’est-à-dire exercer de manière responsable. La responsabilité d’une personne réside dans son obligation d’assumer la responsabilité de ses propres actes.

Elle est conditionnée par la liberté et la volonté. En ce qui concerne l’éthique professionnelle, la responsabilité de l’individu l’oblige à accomplir son travail de manière éthique et équitable, en essayant de coopérer, dans la mesure du possible, avec le bien commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *