Espace géographique


Du latin spatium, l’espace est un terme de significations multiples. Il peut s’agir de l’étendue de la matière existante, de la mesure dans laquelle un objet sensible est occupé ou de la capacité d’un terrain ou d’un site. D’autre part, la géographie, quant à elle, provient du terme Géographique et renvoie à ce qui appartient à la géographie (la science dédiée à la description de la Terre) ou s’ y rapporte. La notion d’espace géographique est donc utilisée par la géographie pour nommer l’espace organisé par une société. C’est une extension dans laquelle les groupes humains vivent ensemble et interagissent avec l’environnement.

Il s’agit de tout lieu habité, modifié ou transformé par l’être humain dans le but d’obtenir un certain bénéfice, de satisfaire nos divers besoins, tels que la nourriture, le logement, l’habillement et les loisirs, ainsi que les résultats de ces transformations au fil du temps. L’espace géographique est une construction sociale qui peut être étudiée dans ses différentes manifestations (paysage naturel, paysage urbain, paysage industriel, etc Le géographe français Jean Tricart (1920-2003) définit l’espace géographique comme « l’épiderme de la planète Terre », qui peut être analysé selon son système spatial (le lieu) ou son système environnemental (l’écologie).

Il est important de souligner que chaque espace géographique est le résultat de l’histoire, car chaque société a sa propre organisation et laisse son empreinte sur le paysage. L’espace géographique dépend donc du processus historique. Dans certains endroits, il est possible d’apprécier une superposition d’espaces géographiques, avec des vestiges qui remontent à la préhistoire et diverses marques générées tout au long de l’histoire.

L’espace géographique contrôlé en vertu d’une ordonnance administrative est connu sous le nom de territoire et peut être constitué de diverses entités, comme des municipalités, des comtés, des provinces ou des régions. Il convient de mentionner que pour qu’un espace géographique existe, il doit d’abord exister un espace naturel qui sert de point d’installation et de développement pour une société. Au fil des ans, des actions telles que l’abattage d’arbres, la taille, la dérivation des courants et la construction de bâtiments, entre autres, l’homme modifie tout sur son chemin, l’espace naturel devient géographique. L’espace géographique n’est pas quelque chose de statique; au contraire, étant donné notre nature et le fait que nous ne cessons jamais d’avoir des besoins, les transformations que nous y réalisons sont continues et changeantes, ce qui répond directement à l’évolution culturelle inévitable.

Elle naît de la relation entre deux éléments fondamentaux de notre vie: la nature et la société. Ces deux facteurs, à leur tour, donnent naissance à l’économie. Les éléments naturels sont l’ensemble de toute la création de la nature, tels que les mers, les fleuves, les rivières, les reliefs, la végétation, les espèces animales diverses et les catastrophes naturelles; les éléments sociaux comprennent des groupes organisés de personnes (les peuples), la religion, la culture et la politique; les éléments économiques sont le résultat de l’imposition du social sur la nature, et représentent la cause principale des modifications de l’espace naturel. Les principales activités économiques exercées par les sociétés sont l’élevage, l’agriculture, les banques, l’exploitation minière, la pêche, l’industrie, les réseaux commerciaux, les transports et la prestation de services. Bien que les trois éléments mentionnés ci-dessus soient toujours présents, tous les espaces géographiques ne sont pas identiques, puisque chacune de ces variables peut présenter un large éventail de particularités. En outre, dans chaque espace, il peut y avoir un pourcentage différent de nature, de société et d’économie; en d’autres termes, la prédominance de chaque élément dans chaque cas particulier varie également.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *