Escuincle


Escuincle est un terme dérivé d’un mot nahuatl: itzcuintli. Ce terme a été utilisé pour désigner les chiens glabres qui sont maintenant connus sous le nom de xoloitzcuintle.

L’utilisation du concept a changé aujourd’hui. Au Mexique, l’escuincle permet aux enfants d’être référencés de manière familière et désobligeante, selon l’académie de langue dans son dictionnaire.

C’est parce que les nourrissons manquent aussi de poils sur le corps (pas de barbe, de moustaches, etc). Certains soutiennent qu’au-delà du sujet des poils, l’utilisation actuelle de la notion peut aussi être liée à l’agitation causée par les chiens qui jouent. L’idée de l’escuincle, dans ce cas, ne serait pas désobligeante, mais plutôt associée à la fatigue ou à la mauvaise humeur que les enfants peuvent causer lorsqu’ils crient et courent, ce qui cause de la gêne chez certains adultes. Par exemple: « Ce garçon me rend dingue, il ne reste pas immobile une minute », « Maintenant fermez les garçons, je veux dormir! J’en ai marre de leurs cris »,  » Vous êtes tous invités à ma fête d’anniversaire, y compris les écoles familiales. En dehors du Mexique, l’escuincle n’est pas un terme fréquemment utilisé. Selon la région, il y a d’autres mots de sens équivalent selon le contexte, tels que pelé, pendejo ou crio.

Par curiosité, on peut mentionner que les chiens de xoloitzcuintles sont aussi appelés xolos.

Ce dernier mot (xolo) dérive d’un autre terme qui est habituellement utilisé de façon péjorative: cholo, qui désigne les métis ou les personnes ayant des traits autochtones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *