Engrais


L’adjectif engrais est utilisé pour décrire ce qu’il est utilisé pour fertiliser : pour rendre le sol fertile ou pour le rendre plus fertile. Grâce à l’utilisation d’un produit fertilisant, il est donc possible de faire en sorte que la terre offre une production plus élevée. Il est important de mentionner que l’engrais peut être utilisé comme synonyme d’engrais, un autre terme qui fait référence à ce qui aide à améliorer la fertilité du sol ou la fertilité des cultures. Un engrais, en bref, est une substance inorganique ou organique qui contient des éléments nutritifs qui peuvent être assimilés par les plantes ou qui servent à augmenter la qualité nutritionnelle du sol. Ces substances apportent une contribution supplémentaire aux éléments chimiques dont les plantes ont besoin pour pousser. Les engrais inorganiques sont produits en laboratoire ou issus de l’exploitation d’un gisement naturel.

Ce sont des engrais minéraux qui contiennent du potassium, du fer ou d’autres nutriments. Les engrais organiques, par contre, sont d’origine végétale ou animale.

Le guano, fientes d’oiseaux, est l’un des engrais organiques les plus connus : il contient du potassium, du phosphore et de l’azote.

Il est également très courant d’utiliser du fumier, un autre engrais organique. Au-delà de leur utilité, la production et l’utilisation d’engrais peuvent causer différents types de problèmes pour les humains, les plantes et les écosystèmes. La pollution de l’eau potable, l’érosion et les émissions de gaz à effet de serre sont quelques-uns des effets potentiels. C’est pourquoi, au niveau international, il existe diverses réglementations qui réglementent et contrôlent la fabrication et l’utilisation des engrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *