Emission


Du latin émissio, le terme émission est lié à l’action et à l’effet de l’émission (écarter ou jeter quelque chose, mettre en circulation des valeurs mobilières, exprimer une opinion ou un jugement, lancer des ondes herculéennes pour diffuser de l’information). Une émission peut donc consister en la totalité des effets publics ou d’autres types de valeurs mobilières mis en circulation.

Par exemple: « Telefónica a annoncé l’émission d’un million de nouvelles actions pour une valeur totale supérieure à dix millions d’euros », « L’émission de la dette est la seule alternative qui nous reste pour sauver l’entreprise ». Les émissions de télévision ou de radio sont aussi souvent appelées « L’émission d’aujourd’hui sera la dernière championne de l’Open de Paris », « L’émission de vendredi prochain sera reportée, car les élections municipales auront lieu ».

Les émissions polluantes sont aussi appelées émissions polluantes, d’autre part, pour les déchets produits par l’activité humaine, qu’elle soit industrielle ou domestique, et qui affectent l’environnement.

L’émission de gaz toxiques par les voitures est connue sous le nom d’émissions des véhicules, et contribue considérablement à la formation de smog dans les villes, ce qui rend difficile la respiration, ainsi que la récupération et le soin des personnes souffrant de maladies telles que l’asthme. Les émissions atmosphériques sont formées par l’ensemble des substances rejetées dans l’atmosphère, telles que le dioxyde de carbone, l’oxyde d’azote, le monoxyde de carbone et le dioxyde de soufre. Cette définition implique que la pollution automobile fait partie des émissions des véhicules et de l’air, ce qui montre l’ampleur de ce type de catégorie. En ce qui concerne la musique, l’émission sonore est un sujet fondamental que tout musicien doit étudier et qui varie pour chaque instrument.

Dans le cas du chant, on parle souvent de la gorge des grands chanteurs, en lui assignant des qualités, croyant que c’est la composante la plus importante de leur corps; mais la réalité nous montre que les cordes vocales (la partie du corps à laquelle il se réfère, de manière vague quand on parle de la « gorge ») ne représentent qu’un faible pourcentage de l’image complète d’une voix professionnelle. Bien que tous les chanteurs et les professeurs de chant ne s’entendent pas sur la hiérarchie des différents concepts qui tournent autour de l’émission de la voix, la respiration est souvent considérée comme très importante par une grande majorité, et c’est que l’air qui sort des poumons est le seul élément qui fait contact avec les cordes vocales, pour les faire vibrer et générer ce qui, plus tard, deviendra des notes. L’un des points les plus importants à prendre en considération lors de la respiration pendant l’exécution d’une chanson est la quantité d’air nécessaire; si vous respirez trop, il est plus difficile de retenir et de gérer l’air, donc il est probable qu’il s’échappe et exerce trop de force sur les cordes vocales, ou qu’il causera plus d’épuisement que prévu et cela affectera la performance. Pour commencer avec le processus d’émission correcte du son vocal, il est essentiel d’apprendre à utiliser de petites portions d’air, celles dont on a besoin à tout moment. Une fois la respiration contrôlée, il est nécessaire d’utiliser les résonateurs présents dans notre corps, des parties osseuses telles que les pommettes et les côtes, pour cerner, embellir et projeter efficacement chacun des sons que nous produisons.

L’émission saine de la voix se caractérise par l’absence de fatigue et de désagréments après le chant, et par un flux sonore qui ne nécessite pas l’utilisation d’un microphone, compte tenu de l’utilisation intelligente des amplificateurs naturels que nous avons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *