Électrocardiogramme


Un électrocardiogramme est un graphe qui est généré à l’aide d’un électrocardiographe, un appareil qui enregistre l’activité électrique du cœur. Ce type d’étude permet de diagnostiquer différentes maladies cardiovasculaires et permet de connaître l’état du muscle cardiaque. L’électrocardiogramme, également connu sous le nom d’ECG, consiste à placer des électrodes sur différentes parties du corps du patient.

Ces électrodes, qui sont fixées à la peau avec des pinces ou des bandes velcro, sont connectées à l’électrocardiographe par des fils.

Les électrodes enregistrent les signaux électriques du cœur et l’électrocardiographe les mesure, les capturant sur un rouleau de papier continu qui forme l’électrocardiogramme. Il existe un modèle spécifique qui est considéré comme un électrocardiogramme normal: une onde P (correspondant à la dépolarisation auriculaire), un complexe QRS (dépolarisation ventriculaire) et une onde T (répolarisation ventriculaire). Cette trace révèle qu’il n’ y a aucune altération électrique dans le rythme cardiaque. D’autres types de graphiques, d’autre part, peuvent donner un signal sur une anomalie cardiaque.

Un électrocardiogramme peut détecter un blocage artériel, une arythmie, une hypertrophie ventriculaire ou une altération électrolytique, pour ne nommer que quelques possibilités. Ce test est l’un des outils les plus fréquemment utilisés par les cardiologues. Il est important de noter, cependant, que toutes les maladies et troubles cardiaques ne peuvent pas être détectés par un électrocardiogramme, qui se limite à la capture de signaux électriques.

Il existe des pathologies qui ne peuvent être découvertes qu’avec une échographie doppler (écodoppler) ou d’autres études.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *