Elastomère


L’étymologie du terme élastomère nous renvoie à deux mots grecs: élastomère (qui peut être traduit par « malléable ») et mérites (« pièce » ou « partie »). Un élastomère est un matériau très élastique.

Pour comprendre ce que sont les élastomères, il faut donc comprendre ce qu’est l’élasticité. Il s’agit de la propriété physique d’un corps solide qui lui permet de revenir à son état initial lorsque l’influence d’une force de déformation a cessé. En d’autres termes: un élément à haute élasticité, soumis à l’action d’une force, peut s’étirer ou se déformer sans se casser et ensuite, lorsque la force cesse, retrouver sa forme originale.

Les élastomères, dans ce contexte, sont des matériaux artificiels ou naturels à haute élasticité.

Les polymères sont habituellement composés de polymères formés de monomères constitués d’oxygène, de carbone, de silicium ou d’hydrogène.

Grâce à leur structure moléculaire, les élastomères peuvent s’étirer jusqu’ à 700% sans déformation permanente.

En effet, les chaînes polymères peuvent être repositionnées pour obtenir une répartition efficace des contraintes. Lorsque la résistance cesse d’être appliquée, le collage covalent permet à l’élastomère de retrouver son état primitif. Il existe différents types d’élastomères en fonction de leur réaction aux hautes températures et de leur composition chimique. L’un des élastomères les plus connus est le caoutchouc naturel, obtenu à partir du latex, présent dans la sève de certaines plantes. Il y a aussi un caoutchouc artificiel, produit par l’homme de manière synthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *