Eau souterraine


L’eau est une substance composée de molécules qui ont deux atomes d’hydrogène et un atome d’oxygène. La majeure partie de la surface de notre planète est recouverte d’eau, élément indispensable à la vie.

Le sous-sol, par contre, est ce qui se trouve sous la terre.

Sur la planète Terre, une grande partie de l’eau se trouve dans des aquifères situés sous la surface de la planète. Les aquifères sont des formations géologiques qui stockent l’eau souterraine, une ressource très précieuse car elle permet l’approvisionnement d’un pourcentage élevé de la population mondiale.

Ces aquifères reçoivent l’eau de pluie. Lorsque les précipitations atteignent le sol, elles s’infiltrent dans les roches souterraines.

Sous la surface, l’eau souterraine est en mouvement par gravité et peut même se retrouver dans les océans. L’eau souterraine se trouve également dans les pores et dans les sédiments qui l’absorbent. Dans les aquifères, on peut distinguer une zone de saturation et, au-dessus, une zone d’aération.

La zone de saturation est située au-dessus de la couche imperméable et contient de l’eau souterraine dans ses pores.

Au sommet de la zone de saturation se trouve la nappe phréatique, dont la quantité d’eau dépend de la période de l’année. Au-dessus de la nappe phréatique, et avant la surface, se trouve la zone d’aération.

La surexploitation et la pollution mettent en danger les aquifères et menacent ainsi les eaux souterraines. Lorsque l’eau est tirée en continu, la nappe phréatique peut descendre en dessous de la profondeur naturelle et finir par s’assécher. L’activité humaine, par contre, peut déposer des polluants dans les eaux souterraines, qui sont généralement potables.

Il est important de savoir que les aquifères peuvent être de différents types : Si l’on tient compte de la pression à laquelle l’eau est soumise, on croise le confiné, le semi-conducteur et le non confiné. D’autre part, si le critère pris en considération est l’ensemble des matériaux qui donnent forme aux aquifères, il y a les fissurés, qui sont soutenus par ce que sont les roches consolidées, et les poreux. Ces derniers sont ceux qui sont constitués de matériaux tels que le sable ou le gravier, par exemple.

Voici d’autres faits importants qui existent et qui valent la peine d’être pris en considération au sujet de l’eau souterraine : On l’appelle aussi ruissellement souterrain.

Elle est très proche de ce qu’on appelle les eaux de surface, bien qu’elles soient différentes et ne doivent pas être confondues. Ainsi, lorsqu’il pleut, grêle ou neige, une partie de ces précipitations s’écoule à travers la surface de la terre, à travers les ruisseaux ou les rivières, par exemple, et c’est ce qu’on appelle l’eau de surface.

D’autre part, le souterrain est l’autre partie des précipitations tombées qui s’infiltre dans le sol. Les espaces dans lesquels l’eau souterraine arrive à la surface sont appelés sources.

Il peut s’agir de différents types, comme les décharges, les récifs ou les fissures et les appels d’urgence. Pour procéder au captage des eaux souterraines, on utilise des puits et des forages. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *