Durer


Durer, originaire du latin perdurare, est un terme qui fait référence à la persistance ou au fait de rester dans le temps. Ce qui persiste, c’est ce qui reste dans la même condition malgré le passage du temps. Par exemple: « L’important n’est pas d’atteindre le sommet d’une profession ou d’un métier: ce qui importe, c’est d’ y rester », « Je suis sûr que notre amour va durer dans le temps », « Pourquoi pensez-vous que la crise va durer éternellement? J’espère que les choses changeront bientôt pour le mieux. Dans le cas des êtres humains, la notion de persistance est souvent associée au fait de rester dans la mémoire des personnes, même après leur disparition physique. On peut donc dire qu’une personne vit quand, après sa mort, elle continue à faire l’objet de conversations, d’hommages ou de souvenirs en raison de son héritage: « L’œuvre de ce grand homme va durer dans son peuple », « Vivre est quelque chose qui ne sera jamais accompli par quelqu’un d’aussi médiocre que vous », « Je ne m’en fiche pas: je m’intéresse plus à la reconnaissance de la vie ». Certaines choses, par contre, durent aussi longtemps qu’elles sont en vigueur ou en usage. Un certain maillot de maillot de football peut durer plusieurs tournois, jusqu’ à ce que l’équipe en question lance un nouveau modèle. Dans le domaine de la philosophie, une doctrine sur la persistance de l’individualité est dite durable. Pour ce qui est de l’endurance, les choses sont composées de différentes phases; l’endurantisme, en revanche, soutient que l’entité reste inchangée.

Parmi les philosophes les plus remarquables et les plus durables figurent David Lewis, Jonathan Edwards et W. V.

Quine.

Regardons quelques inventions qui ont duré dans le temps:

· le stylo: depuis 1938, et grâce à l’effort et au dévouement de plusieurs ingénieurs, il est possible d’avoir un instrument d’écriture qui permet de faire des milliers de coups pour peu d’argent. Le génie de cette invention fut l’apport de Laszlo Joszef Biro, un inventeur hongrois qui proposa de placer une petite boule sur la pointe pour réguler le rendement de l’encre;

· l’ampoule électrique: connue dans certains pays sous le nom de bombita, l’ampoule électrique révolutionna la vie des êtres humains en fournissant pour la première fois une source de lumière constante qui nécessitait beaucoup moins d’entretien que les systèmes connus jusqu’alors Bien que son invention soit habituellement attribuée à Thomas Alva Edison en 1879, il existe des preuves d’expériences antérieures avec la même technologie, y compris le travail de Joseph Wilson Swan d’Angleterre;

· le crayon: c’est le plus ancien instrument d’écriture, surpassant le stylo en près de deux siècles. L’une de ses principales caractéristiques est que ses traits peuvent être facilement effacés, ce qui le rend idéal pour certaines activités telles que le dessin et l’apprentissage de langues avec des caractères très complexes, comme le chinois. A la fin du XVIIIe siècle, Nicolas-Jacques Conté est à l’origine de la création de la méthode que nous utilisons encore aujourd’hui pour fabriquer des crayons, à partir du durcissement du graphite et de l’argile dans un fourneau et du revêtement en bois;

· le parapluie: dans sa forme la plus ancienne, cette invention a été utilisée pour protéger la peau des rayons du soleil, d’où son nom de parasol, entre autres. Curieusement, jusqu’au XIXe siècle, c’était un complément exclusif pour les femmes. Quoi qu’il en soit, puisque les étés ne seraient jamais frais et que la pluie nous accompagnerait à jamais, cet accessoire a été créé pour durer.

Le premier parapluie pliable est dû à l’inventeur Hans Haupt, qui l’introduisit sur le marché en 1928.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *