Dôme


L’idée du dôme est utilisée dans le domaine de l’architecture en référence à un dôme. C’est une voûte qui, en forme de demi-sphère ou similaire, peut recouvrir tout ou partie d’un bâtiment. Il est intéressant de noter qu’une voûte est une structure voûtée qui couvre l’espace entre deux appuis. Dans le cas d’un dôme, cette structure se développe comme une sphère coupée en deux.

La basilique Saint-Pierre, par exemple, se termine par un immense dôme qui atteint une hauteur de 136,57 mètres depuis la surface jusqu’au secteur supérieur de sa croix extérieure.

Ce dôme situé dans la Cité du Vatican est considéré comme le dôme le plus haut de la planète. Un autre dôme bien connu est situé dans l’édifice de la Biosphère à Montréal.

C’est un musée inauguré en 1995 dans la ville canadienne. Le dôme a été conçu par Richard Buckminster Fuller pour l’exposition universelle de 1967.

Pour la géologie, un dôme est un relief arrondi, dont la forme ressemble à un dôme architectural. Les forces internes produisent l’élévation des strates en exerçant une pression vers un point plus élevé, générant la structure convexe. Les strates les plus anciennes sont situées dans la zone centrale du dôme, tandis que les strates les plus modernes sont réparties dans le rayon le plus éloigné. En fonction de leurs caractéristiques, il est possible de différencier différentes classes de dômes. Les dômes sédimentaires sont formés par l’élévation des structures sédimentaires. Lorsque les strates sédimentaires subissent l’action de l’érosion, des roches ignées apparaissent et des dômes de granit émergent.

Il y a des glaciers composés de dômes de glace, tandis que la pression causée par le gaz naturel et la collecte d’hydrocarbures mène aux dômes de pétrole.

L’accumulation de sel, par contre, génère des dômes salins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *