Devenir


Devenir, à partir de la langue française, est un terme qui fait référence à quelque chose qui peut se produire, se produire ou devenir. La notion est donc associée à un changement ou à une mutation qui se produit au fil du temps. Par exemple: « Nous devons empêcher que le fanatisme ne devienne le terrorisme », « Je n’ai pas pensé à le faire, mais je me suis laissé emporter par la ligne de conduite », « Le coach a démissionné après les événements ». De la même manière, nous devons établir que le devenir est un mot fréquemment utilisé dans le domaine de l’histoire.

Plus précisément, on y fait souvent référence à ce qu’on appelle l’évolution historique, qui sert à consigner les changements qui surviennent au fil du temps dans la société. C’est donc la succession continue des événements qui détermine l’évolution de l’être humain et du monde dans lequel il vit.

La philosophie perçoit l’avenir comme un processus de changement qui, parfois, s’oppose à l’être. Selon cette conception, la réalité n’est jamais figée ou statique, mais quelque chose de dynamique. Ce qu’il est maintenant cessera bientôt d’être ainsi et deviendra autre chose.

Le présent est toujours éphémère et le futur n’est rien de plus qu’un processus d’être. C’est pourquoi les idées d’être (fixe) et de devenir (changement) sont souvent opposées.

Pour Héraclite, devenir est la substance de l’être: tout est sujet au temps et au changement continu.

C’est pourquoi ce philosophe a dit que personne ne peut nager deux fois dans la même rivière. Plus près du temps, Hegel a aussi analysé l’avenir, considérant que la réalité n’est pas statique, mais qu’elle vient plutôt de la dialectique.

Le devenir, en ce sens, s’effectue à partir du croisement entre une position dite de thèse et une autre dite d’antithèse, dont la rencontre conduit au développement d’une troisième étape: la synthèse. Le devenir est ce passage entre la thèse et l’antithèse. En plus de ce qui précède, nous ne pouvons pas négliger l’existence en Espagne d’une association culturelle appelée Devenir Europeo. Elle a une idéologie clairement national-socialiste et mène diverses activités dans le but clair de récupérer les valeurs et les idées qu’elle juge importantes pour la société.

Ainsi, elle organise des conférences, des visites culturelles et des cours de formation continue.

D’autre part, Devenir est aussi le nom d’un éditorial promu par Juan Pastor dans les années 80 qui parie sur l’aide aux auteurs inconnus et inédits qui ont besoin d’une occasion de montrer leur valeur professionnelle.

Toutefois, cela n’empêche pas la publication d’œuvres d’écrivains importants et prestigieux dans le domaine littéraire. Parmi les plumes qui ont été publiées avec cet éditorial, on peut citer notamment Ángel García López, José Infante, Lasser Söderberg, Luis Antonio de Villena, Jorge Urrutia ou Francisco Javier Díez de Revenga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *