Dette publique


Dette latine, dette est l’obligation qu’un sujet doit rembourser, satisfaire ou payer, en particulier l’argent. Par contre, le terme public est un adjectif qui renvoie à ce qui appartient à l’ensemble de la société ou est commun au peuple.

La notion de dette publique désigne l’ensemble des dettes que l’État a envers un ou plusieurs autres pays ou individus. Il s’agit d’un mécanisme permettant d’obtenir des ressources financières par l’émission de titres. L’État contracte donc la dette publique pour résoudre des problèmes de liquidité (lorsque les liquidités ne suffisent pas à couvrir les paiements immédiats) ou pour financer des projets à moyen ou long terme. La dette publique peut être contractée par l’administration municipale, provinciale ou nationale.

En émettant des titres et en les plaçant sur les marchés nationaux ou étrangers, l’État promet un paiement futur avec intérêts selon les modalités prévues par l’obligation. L’émission de la dette publique, ainsi que la création de l’argent et des impôts, sont des moyens pour l’État de financer ses activités.

La dette publique peut cependant également être utilisée comme instrument de politique économique, selon la stratégie choisie par les autorités. Il faudrait parler, d’une part, de trois types différents de dette publique, même s’il est vrai qu’il existe différentes classifications. Voici donc: -? un court terme.

Cette catégorie comprend les bons du Trésor et est identifiée par le fait qu’elle a une échéance inférieure ou égale à un an. Moyen terme.

Les obligations d’État sont, en revanche, les plus grands exposants de ce type de dette publique, qui est généralement utilisée pour couvrir ce que seraient les dépenses ordinaires de ce type de dette. Long terme. Comme son nom l’indique, ce type de dette a une très longue durée, qui sera convenablement fixée, et peut même devenir perpétuelle. Le cas échéant, il est fait appel à cette dernière pour couvrir ce qui constituerait des dépenses extraordinaires ou pour des situations particulières.

La dette publique peut être classée de différentes façons. La dette publique réelle est celle qui se compose de titres pouvant être acquis par les particuliers, les banques privées et le secteur étranger. La dette publique fictive, en revanche, est l’émission destinée à la Banque centrale du pays, qui est un organe de la même administration publique. De la même manière, nous ne pouvons pas oublier qu’une autre des classifications les plus importantes qui existent autour de la dette publique est celle qui la différencie en deux grands groupes: interne et externe. Le premier, comme son nom l’indique, ne concerne que le pays en question et est celui où les ressortissants de ce pays sont acquis.

La seconde, la dette publique extérieure, est celle qui est souscrite par les étrangers et qui affecte donc non seulement l’économie nationale mais aussi la leur. Cela signifie également qu’elle apportera un nombre significatif d’avantages en termes de dépréciation ou d’épargne nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *