Detrito


Le terme detrito, aussi appelé détritus, vient du mot latin detr? tus, qui signifie « usé ». Le concept est utilisé en médecine et en géologie pour nommer le produit résultant de la séparation des particules d’une matière solide. La notion de détritus est généralement utilisée, au pluriel. L’adjectif détritique est également fréquemment utilisé, qui se réfère à ce qui est formé à partir des détritus. Dans le domaine spécifique de la géologie, les débris sont des sédiments rocheux générés par la diagénèse, l’altération ou l’érosion. Ces détritus s’accumulent habituellement dans les bassins sédimentaires et constituent ce qu’on appelle les roches sédimentaires. L’argile est un exemple de matériau formé par les détritus, qui provient de l’altération des minéraux feldspaths. Cette roche sédimentaire est un colloïde qui se développe avec l’accumulation de silicate d’aluminium provenant de la décomposition du granite et d’autres roches semblables au feldspath. Un cône de débris, par contre, est une structure qui émerge de l’accumulation de morceaux de roche tombant d’une colline ou d’une falaise. Quand ils finissent dans une vallée, ils s’empilent dans une sorte de cône.

Pour la biologie, les détritus sont les déchets solides qui se forment lorsque la matière organique se décompose. Il s’agit donc de matière morte d’origine animale ou végétale.

Enfin, les détritus plastiques sont les déchets produits par les activités humaines qui, accidentellement ou intentionnellement, aboutissent dans les mers, rivières, lacs ou autres plans d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *