Denostar


Le verbe denostar, qui vient du mot latin dehonest? re, se réfère à la critique sévère ou insulter quelqu’un. Lorsqu’une personne est dénigrée, son honneur est affecté. Par exemple: « Je ne veux pas dénigrer mon prédécesseur, mais il a fait un travail pitoyable », « selon plusieurs sources, l’ordre du président à ses ministres était de sortir et de dénigrer la grève », « Les jeunes, par défaut, ont tendance à dénigrer les policiers.

Le dénosting est l’expression d’un très mauvais mot sur un individu, un objet ou une situation. Supposons qu’un journaliste assiste à un concert de rock et qu’il rédige ensuite une critique dans un magazine.

Dans son article, le journaliste dit: « Le spectacle était très mauvais, avec un son horrible.

Les musiciens du groupe ont confondu les accords et le chanteur a été désaccordé toute la nuit.

Le concert était une arnaque: c’était une expérience terrible pour nous tous au théâtre. En lisant cet article de journal, quelqu’un pourrait soutenir que le journaliste était responsable de dénigrer le groupe rock en question. Il est important de noter que le denostar est un verbe irrégulier.

Lorsque la voyelle tonique doit correspondre à la lettre O de « denost », elle devient EU. Il est donc exact de dire: « Dans son communiqué, l’écrivain dénonce son agent littéraire », alors que l’expression « Dans son communiqué, l’écrivain dénigre son agent littéraire » est erronée. Les expressions « dénotées », « dénostées » et « denostannées » sont des formes incorrectes (les formes appropriées sont « denuesta », « denuesten » et « denuestan »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *