Dénombrement


Le mot latin enumeratio est arrivé en espagnol comme énumération. Le terme désigne l’acte et le résultat de la cotation: l’énonciation ordonnée et successive des composants d’une assemblée. Par exemple: « La liste des prix que cet écrivain a remportés est très longue », « Je ne suis pas intéressé à énumérer tout ce que vous avez fait pour cette entreprise dans le passé: j’ai besoin que vous travailliez sérieusement et avec engagement aujourd’hui », « Le gouverneur a consacré la majeure partie de son discours à énumérer les réalisations de son administration.

Dans le domaine des mathématiques et de l’informatique, le dénombrement consiste à créer une liste complète et exacte des éléments qui font partie d’un ensemble. Si l’on considère l’ensemble des  » entiers impairs positifs supérieurs à 2 et inférieurs à 10 « , l’énumération de leurs composantes sera la suivante :  » 3,5,7 et 9 « . Cette définition nous aide également à comprendre ce qu’est l’énumération au sens large.

Si l’on pense aux pays d’Amérique du Sud qui ont le portugais comme langue officielle dans son ensemble, l’énumération de ses éléments se limitera à la mention du « Brésil ». D’autre part, le groupe des pays d’Amérique du Sud dont la langue officielle est l’espagnol a besoin d’une énumération plus large (« Argentine, Chili, Paraguay, Bolivie, Équateur, Colombie, Venezuela, Pérou et Uruguay »). Dans le domaine de la rhétorique, une énumération rapide est connue sous le nom d’énonciation rapide de différentes idées ou parties d’un concept. La notion peut aussi faire référence au fragment d’un épilogue consacré à la brève répétition de motifs précédemment expliqués et à l’accumulation d’éléments linguistiques présentés de façon coordonnée par juxtaposition ou conjonctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *