Démocratie directe


Une forme de gouvernement dans lequel les citoyens détiennent le pouvoir politique est connue sous le nom de démocratie. L’exercice de cette procuration peut être exercé par l’intermédiaire de représentants ou directement. La démocratie représentative, dans ce contexte, est celle qui s’exerce à travers les représentants issus des élections libres qui se tiennent périodiquement. La démocratie directe, quant à elle, est exercée par les citoyens sans la médication d’aucun délégué. Les plébiscites, les référendums et les assemblées de quartier sont trois des mécanismes qui permettent l’exercice de la démocratie directe. De cette façon, les gens élisent des fonctionnaires et adoptent ou abrogent les lois qui régissent l’organisation de la société. Dans le monde moderne, le développement de la démocratie directe est très difficile en raison de la taille de la population et de la complexité des sociétés. Toutefois, la plupart des démocraties représentatives intègrent des éléments de démocratie directe pour permettre une participation plus active des citoyens. Supposons qu’une république présidentielle, qui a un président à sa tête et dont la Constitution établit l’existence de trois pouvoirs indépendants (judiciaire, législatif et exécutif), permette l’appel au plébiscite.

Dans ce contexte, le président décide de consulter les citoyens sur la possibilité d’abolir le service militaire obligatoire.

Il demande un plébiscite ouvert à l’ensemble de la liste électorale, où il se demande: « Êtes-vous d’accord avec la suppression du service militaire obligatoire? Les réponses possibles sont deux: « Oui » et « Non ». Le résultat du vote montre que 79% de la population est favorable à cette élimination, le président décrète la fin du service militaire obligatoire dans son pays. La population a ainsi pu exercer une démocratie directe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *