Démantèlement


L’origine étymologique du verbe démantèlement se trouve dans l’ancien démantèlement français. Ce terme, à son tour, dérive de deux mots latins: dis (« des-« ) et mentellum (qui peut être traduit par « nappe » ou « voile »). Le premier sens mentionné par l’académie de langues dans son dictionnaire fait référence à la destruction des fortifications existantes autour d’un carré. Le concept fait également référence à la démolition ou au déclassement de tout type de construction dans le but de suspendre ou d’annuler ses activités. Par exemple: « Les ouvriers sont en état d’alerte lorsque le propriétaire de l’entreprise a commencé à démanteler les installations », « La crise économique m’ a forcé à démanteler l’usine », « Les autorités ont annoncé qu’elles allaient démanteler la prison, puis démolir le bâtiment et construire un parc ». Si un commerçant, pour quelque raison que ce soit, décide de fermer ses locaux, il devra les démanteler. Une fois les locaux vides, on peut dire qu’ils ont été démantelés.

Le démantèlement, c’est aussi désorganiser ou démanteler quelque chose. La police peut rapporter qu’elle a réussi à démanteler une bande de criminels en capturant cinq de ses membres, y compris celui qui est désigné comme leur chef ou leur patron. Dans ce cas, le déclassement est associé à l’incapacité de la bande en question de poursuivre son exploitation.

Dans le domaine du sport, on parle de démanteler une équipe lorsque l’équipe perd ses principaux personnages ou la plupart de ses membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *