Deictics


L’adjectif deictic, qui vient du grec deiktikós, décrit ce qui est lié au deixis: la signalisation d’une expression linguistique, d’un temps, d’un site ou d’une personne qui est effectuée en utilisant un élément grammatical. Cet élément grammatical est aussi appelé déictique, ce qui nous permet de concrétiser le déixis.

La déictique est donc un terme dont le sens dépend du contexte, puisqu’il ne peut être connu que par l’orateur. Deixis se développe toujours à partir d’un point de référence qui dépend de qui s’exprime. L’interprétation de la déictique est liée à la situation communicative. L’orateur doit montrer d’une certaine manière ce à quoi il se réfère afin de pouvoir contextualiser son contenu. Prenons l’exemple de la phrase « Nous y sommes allés hier ». L’expression présente trois déictiques: « nous », « là » et « hier ». Pour comprendre le contenu, il faut d’abord savoir à qui « nous » fait référence. Il faut aussi savoir où il est « là » et même si l’expression apparaît dans une écriture ou sur un enregistrement, il est essentiel de savoir quand c’était « hier ».

D’autres expressions sans déicats, en revanche, présentent l’information de telle sorte qu’aucune autre référence n’est nécessaire pour en comprendre le sens: « Juan Pérez, Martín López et María González se sont rendus au Musée des sciences naturelles de San Jacinto le 3 janvier 2015.

Il est à noter que les déictiques peuvent être de nature personnelle (« là », « ici », « ici »), personnelle (« nous », « vous », « à vous », « hier », « hier soir », « demain ») ou temporaire (« hier », « hier soir », « demain ») ou autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *