Coup de pied franc


Le tir est l’acte et le résultat du lancer: lancer, lancer ou lancer quelque chose. Libre, en revanche, est un adjectif associé à la liberté (autonomie ou indépendance).

Le concept de coup franc est utilisé dans le domaine du sport pour désigner un certain jeu lié à une classe de lancer.

Dans le football, le coup franc permet la reprise du jeu après une faute sanctionnée par l’arbitre. Supposons qu’un défenseur commet une infraction contre un attaquant rival en le frappant et que l’arbitre sanctionne cette infraction. L’équipe à laquelle le joueur est battu aura un coup franc en sa faveur, de sorte que lorsque le juge l’indiquera, un joueur de l’équipe procédera au coup franc qui permettra la reprise du match. Le nom donné à ce coup est dû au fait que l’adversaire ne peut prendre une opposition au coup qu’ à une distance fixée par les règles, sans avoir la possibilité de se rapprocher ou d’interrompre le lancer. Le football inclut également les coups francs lorsqu’un joueur touche le ballon avec sa main ou lorsqu’un gardien de but fait de même à l’extérieur de sa propre surface. Il est à noter que, selon le type d’infraction, le coup franc peut être soit direct (le joueur peut donner un coup de pied directement dans le but) soit indirect (le ballon doit être touché par au moins deux joueurs avant d’entrer dans le but de l’adversaire pour que le but soit valable).

Le coup franc apparaît également au basketball.

Dans ce cas, le lancer est effectué à partir d’une ligne tracée sur le terrain de jeu, à 5,80 mètres du bas et à 4,60 mètres de la structure sur laquelle le panier est inséré (la planche).

Ce score vaut un seul point, mais cela ne le rend pas moins important que les autres lancers; en fait, étant donné qu’il y a beaucoup de coups francs tout au long d’un match, sa pertinence par rapport au score final est très élevée. Le coup franc de basketball est habituellement indiqué à la suite d’une pénalité indiquée par les arbitres, que ce soit pour des fautes techniques ou personnelles.

On sait que le pourcentage de probabilités de pointage lors de la réalisation d’un de ces lancers est très élevé, tant chez les professionnels que chez les amateurs, et ceci est dû à la nature « mécanique » de celui-ci: il se fait toujours à partir du même point de la piste, à la même distance du panier et sans que les adversaires ne tentent de le bloquer. En ne permettant pas la contre-attaque, il n’ y a pas d’éléments imprévisibles qui peuvent affecter le jeu, et il suffit donc de pratiquer le coup franc encore et encore pendant l’entraînement pour assurer le succès. Cette possibilité pour un joueur de marquer un point sans l’intervention de l’équipe adverse est cependant donnée en petits caractères par les règles; par exemple, le lancer doit être effectué dans les 5 secondes suivant la remise du ballon au joueur par l’arbitre, et le joueur ne doit pas se tenir sur la ligne jusqu’ à ce que le ballon ait touché ou franchi le cerceau. Ajoutez à cela la pression que subissent souvent les sportifs au milieu d’un match ouvert contre le public, et le coup franc n’est pas seulement un point garanti, mais exige aussi une combinaison de précision et de stabilité émotionnelle. La façon la plus courante de lancer le coup est de placer les bras au-dessus de la tête, arqués de façon à ce que le coude du bras fort soit au niveau du visage.

Dans le passé, la technique dite de la cuillère était cependant normale: les bras tendus vers le bas et effectuant un mouvement de rotation centré sur les épaules, la balle est déplacée vers le haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *