Conseil


Le terme conseil, dérivé du latin concilium, peut être utilisé de diverses façons. Le premier sens mentionné dans le dictionnaire de l’académie de langues fait référence à l’espace où les conseillers municipaux ou le conseil municipal se réunissent pour tenir les sessions.

Un conseil, dans ce cadre, peut être un organe délibérant ou une assemblée.

En Argentine, par exemple, le conseil est le pouvoir législatif d’une municipalité. Les conseillers élus par le peuple au moyen d’élections sont chargés de rédiger les ordonnances qui régissent les diverses activités qui se déroulent au niveau local. Ces ordonnances portent sur des matières qui ne relèvent pas de la législation nationale ou provinciale.

Dans d’autres pays, l’idée de conseil peut renvoyer à la municipalité ou à la corporation municipale (conseil municipal).

Un conseil, en ce sens, est une institution dirigée par un maire ou un maire qui a des pouvoirs décisionnels, réglementaires et de contrôle. Il convient de mentionner que, dans l’antiquité, l’assemblée de quartier a été appelé conseil qui a permis aux citoyens de prendre des décisions gouvernementales. On peut faire une distinction entre les conseils fermés (auxquels seuls certains voisins importants pouvaient participer) et les conseils ouverts (tous les voisins étaient autorisés à participer).

Ces conseils médiévaux se sont réunis le dimanche et se sont concentrés sur la définition de questions telles que l’utilisation communale des terres et diverses questions judiciaires et administratives. Il est important de souligner que le mot conseil (avec C) est un mot lié à concilier (accord, accord). Au lieu de cela, le conseil (avec un S) est dérivé du conseil (suggérer, recommander). .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *