Consécutif


Le mot latin consec? tu dérive de cons? qui, qui peut se traduire par « s’en prendre à un » selon le dictionnaire de l’académie de langues. Le concept est utilisé pour nommer ce qui se passe ou ce qui suit immédiatement ou sans interruption.

Par exemple: « Le joueur de tennis suisse a remporté trois titres consécutifs », « Pour la deuxième journée consécutive, le service de train ne fonctionnera pas à cause d’une grève ouvrière », « Je n’ai plus la capacité physique de jouer deux matchs consécutifs ». Les événements consécutifs se déroulent sans grande distance temporelle ou sans qu’un autre événement du même type n’ait lieu au milieu.

Supposons que le calendrier d’un championnat international de sport automobile inclut une course qui se déroule en janvier en Australie, une autre en février en Espagne et une troisième en mars en Egypte. On peut dire que les courses en Australie et en Espagne sont consécutives, ainsi que celles en Espagne et en Egypte.

D’autre part, les courses en Australie et en Egypte ne sont pas consécutives, puisque les courses en Espagne se déroulent entre elles. Par contre, si un employé s’absente du travail du lundi au jeudi, y compris la même semaine, on peut dire qu’il n’ a pas travaillé pendant quatre jours consécutifs. Si, par contre, il est absent le lundi, qu’il assiste le mardi et qu’il est absent de nouveau le mercredi, les absences ne sont pas consécutives. Dans le domaine de la géométrie, enfin, les angles consécutifs sont appelés ceux qui ont un côté commun et ont également le même sommet.

Les angles adjacents et les angles conjugués sont donc également des angles consécutifs. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *