Cono


Le mot grec kônos vient du latin conus, qui à son tour passe en castillan comme cône. Dans le domaine de la géométrie, la figure géométrique est appelée cône, qui est délimité par le plan qui fait une coupe à une surface conique fermée. Une surface conique est une surface régulée: elle est produite par le déplacement d’une ligne droite (le générateur) sur une ou plusieurs courbes (les lignes directrices). Dans le cas spécifique de la surface conique, c’est celle qui est composée des lignes droites qui ont un point commun (appelé le sommet) et qui se croisent à une circonférence qui n’est pas dans le même plan. Lorsqu’on parle de cône, le cône circulaire et droit est généralement désigné sous le nom de cône: figure produite lorsqu’un triangle droit tourne autour d’une de ses pattes. La base du cône est le cercle qui compose l’autre jambe, tandis que le sommet est le point de rencontre des générées. Pour la botanique, le cône est le fruit de conifères. Aussi appelé ananas, c’est une structure qui a un axe et de nombreuses feuilles reproductrices disposées en hélice sur elle.

En biologie, les cellules photosensibles de la rétine des animaux vertébrés sont appelées cônes.

Ce nom est lié à la forme de son secteur extérieur.

Un autre élément appelé cône est l’objet plastique qui est placé sur les rues et les routes pour ordonner la circulation face à certaines éventualités, comme un accident ou l’aménagement des ouvrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *