Connotation


La première chose que nous allons faire est de déterminer l’origine étymologique du terme connotation en question. En particulier, nous pouvons ainsi établir qu’il provient du latin, puisqu’il se compose des parties suivantes de cette langue: le préfixe « con-« , qui peut être traduit par « complètement »; le mot « nota », qui est équivalent à « marca »; et le suffixe « -cion », qui est synonyme d' »action et effet ». La connotation est l’action et l’effet de la connotation (qui implique, en plus de sa signification spécifique, une autre de type appellatif ou expressif).

La connotation d’un mot ou d’une expression suggère donc une signification additionnelle différente de la vôtre.

Par exemple: « Je pense que cette publicité a une connotation sexiste », « Le discours du président a semblé s’adresser à l’auditoire, bien que de nombreux analystes aient mis en garde contre une autre connotation », « Si vous vous tournez ainsi vers le chef, beaucoup penseront que vos mots ont une connotation particulière », « Ne cherchez pas une connotation où il n’ y en a pas ».

La connotation implique que le langage a des significations qui vont au-delà du littéral.

On peut dire qu’un homme est un lion parce qu’il a beaucoup de force ou de courage, sans que cela indique qu’il possède les mêmes caractéristiques biologiques ou physiques que l’animal en question. Quand on parle de connotation, en même temps et presque irrémédiablement, on utilise son antonyme: dénotation. Ce terme peut être défini comme le sens fondamental et principal de tout mot, c’est-à-dire celui qui lui est donné dans tout dictionnaire. Universelle, objective et non dissidente est donc la signification de tout mot, alors que lorsque nous parlons de connotative significative, c’est celle qui se caractérise par le fait d’être subjectif à la suite de sentiments, de sensations et d’émotions. En plus de tout ce qui précède, nous devons souligner que tout mot a une signification dénotative et connotative à la fois.

Ainsi, un terme aura une signification dénotative significative pour tous les citoyens, mais la connotation sera différente selon la personne en question. On peut dire que la connotation est la valeur secondaire d’une expression ou d’un mot. L’image d’une rose peut évoquer l’amour, l’engouement ou la passion, des significations qui n’ont rien à voir avec la définition littérale de cette fleur, mais avec l’appréciation ou le sens culturellement créé.

L’expression « souffrir comme un chien » ou « traiter comme un chien » est un autre exemple de connotation. Si une personne commente qu’une autre « souffre comme un chien », elle fait allusion à un degré élevé de souffrance. Cela ne veut pas dire que le malheureux chien dort par terre et boit de l’eau dans un récipient, ni que tous les chiens sont confrontés à la souffrance. Enfin, il faudrait établir qu’il y a un sens différent au terme que nous utilisons. Dans ce cas, on pourrait souligner le fait que la connotation est aussi utilisée pour désigner la parenté qui existe entre deux ou plusieurs individus et qui a comme signe d’identité le fait qu’elle n’est pas proche, mais plutôt lointaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *