Connaissances


La connaissance est un ensemble d’informations stockées par l’expérience ou l’apprentissage (après coup) ou par l’introspection (a priori). Au sens large du terme, c’est la possession de données multiples et interdépendantes qui, prises isolément, ont une valeur qualitative inférieure.

Pour le philosophe grec Platon, la connaissance est nécessairement ce qui est vrai (épisteme). D’autre part, la croyance et l’opinion ignorent la réalité des choses et font donc partie du domaine de la probabilité et de l’apparence. La connaissance a son origine dans la perception sensorielle, puis vient à la compréhension et se conclut finalement dans la raison. La connaissance est dite relation entre un sujet et un objet. Le processus de la connaissance comprend quatre éléments: le sujet, l’objet, le fonctionnement et la représentation interne (le processus cognitif). La science considère que, pour atteindre la connaissance, il est nécessaire de suivre une méthode. Les connaissances scientifiques doivent non seulement être valides et logiquement cohérentes, mais aussi être prouvées par la méthode scientifique ou expérimentale. La façon systématique de générer des connaissances comporte deux étapes: la recherche fondamentale, où des progrès théoriques sont réalisés, et la recherche appliquée, où l’information est appliquée.

Lorsque les connaissances peuvent être transmises d’un sujet à un autre par la communication formelle, on parle de connaissances explicites.

Si, par contre, les connaissances sont difficiles à communiquer et qu’elles se rapportent à des expériences personnelles ou à des modèles mentaux, il s’agit de connaissances implicites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *