Conjonction


La conjonction, du latin coniunct? o, est une union ou union. Concrètement, ce mot latin est composé de trois parties clairement délimitées: le préfixe « con-« , qui est synonyme de « complètement »; le mot « iugum », qui équivaut à « joug », et enfin le suffixe « -tion », qui peut se traduire par « action et effet ». Le terme est utilisé en astronomie et en linguistique, entre autres domaines. Par exemple: « Les astronomes ont informé que demain la conjonction entre Mercure et Vénus aura lieu », « Je dois expliquer ce qu’est une conjonction de coordination », « L’enseignant a dit que le prochain trimestre nous étudierons les conjonctions ». Une conjonction astronomique est la situation relative de deux étoiles ou plus lorsque, d’un point de vue d’observation, elles sont alignées.

Le concept est également utilisé pour nommer l’apparence de deux étoiles qui occupent la même maison céleste. Il est possible de parler de conjonction inférieure ou de conjonction supérieure. La conjonction inférieure a lieu lorsque les planètes intérieures passent en orbite terrestre entre la Terre et le Soleil, ce qui fait que ces planètes se rencontrent près de la Terre et présentent leur face non éclairée. La conjonction supérieure, d’autre part, se produit quand le Soleil se trouve entre les planètes intérieures et la Terre. Dans ce cas, les planètes atteignent leur distance maximale de la Terre.

Une conjonction grammaticale, d’autre part, est un mot invariable qui dirige une phrase subordonnée ou unit des séquences ou des mots syntaxiquement équivalents. Une conjonction relie des mots, des syntaxes ou des propositions. Il faudrait notamment déterminer qu’il y a deux grands groupes de conjonctions.

D’une part, il y a les coordonnateurs et d’autre part, les subordonnés.

Parmi les principaux types de conjonctions grammaticales, on peut citer: -? Adversativa, qui est celle qui vient clarifier une confrontation ou une différence entre les deux phrases. Les exemples sont « cependant », « mais », « néanmoins », « sauf ». -.

-. Comparatif. C’est celui qui, comme son propre nom l’indique, sert à comparer les deux phrases.

Dans votre cas, il faudrait souligner « comment ». Conditionnelle, c’est-à-dire la conjonction qui établit clairement une condition à remplir pour qu’une conséquence se produise. Un exemple de ce type est « oui ». C’est une copulation, que l’on peut dire qu’il s’agit de  » résumer  » les deux phrases. Dans ce cas, les types de conjonctions sont quatre: « y », « e », « ni » et « que ». C’est celui qui vient exprimer le contraste entre deux phrases ou alternance ou exclusion de l’une d’entre elles. Il y en a deux: « o » et « u ».

« Al », « pour », « pour », « pour », « so », « so », « so », « même si » et « mais » sont des exemples de conjonctions: « Au coucher du soleil, les vampires sortent de leurs grottes », « Vous n’allez pas vous entraîner avec nous pour être en retard », « Nous sommes là pour aider », « La décision est prise alors n’insistez pas », « Même si vous aviez tort, vous allez à À tout cela, nous devrions ajouter qu’en mathématiques, nous utilisons également le terme dont nous parlons. Dans leur cas, il y a ce qu’on appelle la « conjonction logique », ce qui montre clairement qu’un opérateur est vrai si les deux opérateurs sont également vrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *