Congestion


L’acte et la conséquence de la congestion sont appelés congestion. Ce verbe (congestion) se réfère à l’accumulation d’un élément, générant un processus qui cause une obstruction ou un blocage qui rend difficile la circulation ou le passage de quelque chose. La congestion nasale, dans ce contexte, est causée par la présence abondante de mucus dans le nez.

Ce mucus cause des difficultés respiratoires parce que l’air ne peut pas entrer et sortir des narines normalement. Dans le domaine de l’informatique, le concept de congestion des réseaux est utilisé pour nommer le phénomène qui se produit lorsqu’un réseau a un niveau de trafic très élevé. Si de nombreuses personnes souhaitent transférer des fichiers numériques sur Internet, par exemple, la bande passante peut être insuffisante, ce qui engendre une congestion du réseau: l’information ne peut pas circuler correctement. Dans le même sens, la congestion de la circulation est appelée congestion des véhicules. Lorsqu’il y a un nombre excessif de véhicules sur une rue, une avenue ou une route, il y a congestion parce que la circulation est empêchée.

C’est ainsi qu’apparaissent les encombrements, également appelés embouteillages ou goulots d’étranglement.

La congestion des véhicules se produit souvent aux heures de pointe, c’est-à-dire aux heures de pointe ou de pointe, c’est-à-dire aux heures où la plupart des conducteurs sont sur la route.

Ces encombrements entraînent une perte de temps, une augmentation de la consommation de carburant et un risque accru d’accidents. Pour éviter une telle congestion, les autorités recommandent souvent l’utilisation des transports publics (pour réduire la présence de véhicules privés). Il est toutefois important que l’infrastructure routière s’adapte au niveau de trafic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *