Conduit


Originaire du mot latin conducus (« conduit »), le mot conduit décrit un canal qui sert à permettre à l’eau et à d’autres fluides ou objets de traverser, de se déplacer et d’avoir une sortie. Pour ne citer que quelques exemples: « Il faut appeler un plombier parce que le conduit de la salle de bain est bouché », « L’équipement de climatisation est muni d’un conduit qui sert à drainer et qui doit toujours être maintenu propre pour éviter les problèmes de fonctionnement », « Le chat est entré dans le conduit d’air et nous avons dû demander l’aide des pompiers pour l’enlever ».

Les conduits sont aussi les tubes ou canaux qui peuvent être vus dans le corps des êtres vivants et qui garantissent le développement de multiples fonctions physiologiques.

L’un de ces tubes est le canal mammaire, qui est présent chez les femmes pour s’assurer que le lait passe des lobes du sein au mamelon. Le conduit naso-lacrymal transporte les larmes du sac lacrymal à la cavité nasale. Un autre canal important est le conduit auditif externe, une cavité dans l’oreille qui fait bouger les sons à travers le conduit auditif et atteint le tympan. Chez l’homme, les canaux séminifères sont ceux où se produisent les spermatozoïdes.

Les canaux éjaculatoires, d’autre part, sont ceux qui permettent au sperme d’atteindre le pénis, où il est expulsé. Et tout cela sans oublier aussi ce qu’on appelle le canal kystique, qui est celui qui est chargé de donner l’exutoire à tous les produits qui circulent à travers la vésicule biliaire, ou ce qu’on appelle vas deferens, qui est celui que l’on trouve dans chacun des testicules de l’être humain masculin et qui a comme sa fonction claire de fonctionner comme un éjaculateur et excréteur. Le foie dans le foie, l’inguinal dans l’abdomen ou la moelle épinière sont d’autres canaux qui font également partie de l’anatomie du corps d’un homme ou d’une femme. D’autre part, il faut souligner l’existence d’un terme qui utilise le concept que nous analysons comme partie intégrante.

Nous nous référons au mot laissez-passer, qui est un document délivré par une autorité compétente avec l’objectif clair que la personne qui le possède puisse traverser un territoire dangereux sans courir aucun risque, car cette autorité a du poids et est reconnue dans ce domaine. Ainsi, par exemple, au Moyen Âge, les monarques produisaient souvent ce type de document pour donner à leurs chevaliers ou vassaux l’objectif clair qu’ils pouvaient traverser les différentes villes de leur royaume sans que rien ni personne ne mette leur vie en danger. En plus de cela, nous pouvons également exposer que le laissez-passer est la liberté donnée à quelqu’un de faire quelque chose sans crainte d’être puni.

Conduit, dans un autre sens, c’est l’intervention d’une personne pour résoudre un problème: « Le fonctionnaire a réussi à quitter le pays par l’intermédiaire du maire de la ville, qui est intervenu auprès des autorités frontalières », « Le conduit que votre père nous a fourni a été d’une grande aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *