Condamné


Le concept de personne condamnée est utilisé comme synonyme de détenu: la personne qui purge une peine d’emprisonnement. D’autres termes équivalents sont détenus, détenus et prisonniers. Par exemple: « Le détenu s’est évadé de prison par une fenêtre », « Le suspect est un ex-détenu qui a retrouvé sa liberté il y a deux mois », « La femme rendait visite à un détenu en prison dont elle était tombée amoureuse après avoir échangé des lettres pendant un certain temps.

L’origine étymologique d’un détenu se trouve dans le mot latin  » condictus « , qui vient de convinc? re (traduit par  » convaincant « ). C’est pourquoi le sens premier de la notion mentionnée par l’académie de langues dans son dictionnaire se réfère au condamné dont le crime a été prouvé alors qu’il ne l’ a jamais avoué. Dans de nombreux pays, la peine la plus sévère qu’un juge ou un tribunal puisse infliger à un détenu est de faire d’un sujet un condamné. Cette sanction implique une privation de liberté: la personne condamnée doit rester en prison jusqu’ à ce qu’elle ait purgé sa peine ou obtenu un avantage judiciaire qui lui permette de recouvrer sa liberté de façon anticipée.

Supposons qu’un homme intercepte une femme dans la rue et lui tire dessus pour lui voler son sac. La victime meurt finalement des suites de la fusillade. Après avoir été arrêté par la police, le meurtrier est condamné à 20 ans de prison pour le meurtre. Cela signifie que, pendant cette période, l’homme sera condamné: il n’aura pas la liberté d’aller où il veut, mais restera enfermé en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *