Concupiscence


Le terme latin concupiscentia est arrivé en espagnol sous le nom de concupiscence. Le concept est lié à la moralité et fait allusion au désir exagéré de satisfaire les désirs terrestres, loin du spirituel ou du profond. L’idée de luxure apparaît souvent dans le domaine de la religion. Pour les chrétiens, la luxure est donnée par ces désirs qui ne sont pas agréables à Dieu. L’être humain, partant du péché originel, aurait une propension à agir loin du commandement divin: c’est pourquoi, pour approcher de Dieu, il faut contrôler la luxure. On peut dire que la luxure est le désir excessif de satisfaction charnelle. Cet appétit, qui est habituellement lié à l’aspect sexuel, est le contraire du rationnel. Le concupiscent comble les sens, tandis que la raison, disent les chrétiens, doit être subordonnée à Dieu.

La convoitise, en bref, est la tendance à encourir le péché. Il est important de garder à l’esprit que, dans la morale chrétienne, la libre jouissance de la sexualité est condamnée. C’est pourquoi la convoitise est pécheresse et contraire à Dieu. Les impulsions internes, dans ce cadre, doivent être traitées de manière rationnelle et prudente pour ne pas s’écarter du chemin de Dieu, disent les chrétiens. La théologie indique que la luxure n’est pas un péché en soi, mais l’origine de l’acte de péché. La convoitise, engendrée par le péché originel, est la tentation d’agir mal.

Si l’homme devient corrompu et tombe dans la tentation, il s’abandonne au mal, toujours selon la morale du christianisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *