Collège


Collège est un terme qui vient du latin collégial. Ce mot, à son tour, trouve son origine dans le verbe colligère.

Une école est une institution vouée à l’enseignement. Par exemple: « Je vais marquer mon fils dans une école publique », « Hier il y a eu un vol dans le coin de l’école », « Ils disent que c’est la meilleure école de la ville », « Juan est heureux parce que demain il n’ a pas besoin d’aller à l’école et pourra dormir jusqu’ à plus tard ». La notion d’école est utilisée pour désigner à la fois l’établissement d’enseignement et le bâtiment lui-même et les classes qui s’ y trouvent: « Le quota est très élevé; nous allons devoir le changer de l’école », « Ils ont peint l’école et c’était comme neuf », « Les enseignants sont en grève donc demain il n’ y a pas d’école ». Il est possible de classer les écoles en fonction de leur degré d’appropriation ou de leur niveau d’instruction.

Dans le premier cas, on peut parler d’une école publique (détenue et gérée par l’État) ou d’une école privée (un établissement d’enseignement à but lucratif, mais également soumis à certains contrôles et réglementations de l’État). En ce qui concerne le niveau d’enseignement, les écoles peuvent être consacrées à l’éducation de base (dans ce cas, elles sont généralement appelées écoles ou écoles primaires), à l’enseignement secondaire (secondaire, secondaire ou lycée) ou à l’enseignement préuniversitaire ou universitaire (école supérieure). Un collège militaire, d’autre part, est une institution vouée à l’instruction militaire. Enfin, le collège peut être la société de gens qui partagent un métier ou une profession (comme l’ordre des avocats). Ces dernières années, le nombre de parents qui ont pris conscience des innombrables cas de violence à l’école a considérablement augmenté. Grâce aux médias et à l’action de certaines fondations, de nombreuses histoires ont été révélées qui révèlent une réalité indéniable: l’école n’est pas un environnement sûr. Cela peut-il s’appliquer à toutes les écoles primaires et secondaires du monde? Probablement pas, non. Le principal problème réside dans la capacité de certains agresseurs, enfants ou adultes, à couvrir leurs actes; et ce pouvoir discrétionnaire est efficace en raison des préjugés, ce qui brouille la vision des enseignants et laisse ceux qui en ont le plus besoin sans protection.

A première vue, la dureté de certaines attitudes et de certains commentaires nous alarment tous et nous font penser que ce ne sont pas de vraies questions.

Cependant, pour ceux qui doivent souffrir d’abus quotidiens, rien n’est plus sûr. La violence à l’école n’ a pas de limites. Il y a quelques années, un enfant atteint du syndrome d’Asperger s’est suicidé après des mois de tourmentés par ses camarades de classe; ce qui est particulièrement effrayant, c’est que ses agresseurs ont fait de leur mieux pour le convaincre de se suicider, après avoir lu que son trouble l’empêchait de comprendre le sarcasme et les doubles intentions. Le garçon s’est pendu.

Le lendemain, de nombreux élèves ont apporté à l’école un insigne en forme de corde nouée. Comment résoudre un problème qui est à la base de l’éducation de groupe depuis tant d’années? L’une des mesures que de nombreux établissements mettent en œuvre consiste à maintenir une relation beaucoup plus étroite avec leurs étudiants, à connaître leurs préoccupations et leur humeur en tout temps. D’autre part, il existe des initiatives qui cherchent à anticiper ces malheurs par des interventions d’anciennes victimes d’abus scolaires, ou de professionnels capables d’inculquer des principes de solidarité et de compassion à leurs auditeurs. Pour résoudre le problème de la violence à l’école, il faut en reconnaître l’existence et en parler avec les enfants, tant avec ceux qui la subissent qu’avec ceux qui la provoquent.

Ce n’est qu’en confrontant ce monstre, qui a coûté la vie à de nombreuses personnes innocentes et continue de le faire, que nous pourrons perdre notre peur et la faire disparaître à jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *