Clôture de la comptabilité


La clôture de la comptabilité est le processus d’annulation des comptes de résultat (composés des produits, des charges, du coût des ventes et des coûts de production) et de transfert de ces chiffres dans les comptes de bilan respectifs (actif, passif et capitaux propres). Cette clôture permet de connaître le résultat économique de la période et de quantifier les gains ou pertes. Le résultat de la clôture du compte de résultat doit être inclus dans les capitaux propres.

Cela signifie que, si les résultats sont positifs (bénéfices), le compte de capitaux propres augmente, tandis que si les résultats sont négatifs (pertes), le compte diminue.

Les ajustements (amortissements des immobilisations, amortissements des immobilisations incorporelles, etc) et les rapprochements (de comptes bancaires) sont nécessaires pour annuler ou clôturer le compte de résultat. En résumé, la première étape de la clôture des comptes consiste à régulariser les comptes de recettes et de dépenses afin d’obtenir le résultat de l’exercice. Cela vous permet de savoir combien vous avez gagné ou perdu au cours de la période.

Ensuite, les comptes de capitaux propres doivent être régularisés (si ceux-ci sont augmentés ou diminués en fonction des gains ou des pertes) et, enfin, tous les comptes doivent être clôturés avec un solde pour qu’il soit égal à zéro. Un certain nombre de problèmes liés à la clôture des comptes peuvent survenir en raison d’erreurs dans les enregistrements des transactions. Les écritures avec des valeurs incorrectes, les écritures dans des comptes erronés (enregistrement de charges comme revenu ou vice versa) et les transactions non documentées (comme un achat non facturé) sont couramment utilisées.

Guide pratique de clôture des comptes 1) Etablir un bilan pour contrôler les sommes et les soldes à la fin de l’exercice comptable, qui est habituellement le 31 décembre, qui renvoie si les comptes sont carrés ou non. Après cette première étape, si une erreur est détectée, elle doit être résolue avant de continuer. Lors de l’utilisation du logiciel, il est important de vérifier que les dysfonctionnements sont réels et non le résultat de problèmes techniques; 2) Vérifier tous les fichiers du grand livre général un par un pour s’assurer qu’il n’ y a pas d’erreurs comptables, comme par exemple oublier d’ouvrir un compte d’amortissement, saisir une valeur incorrecte ou que les soldes ne coïncident pas; 3) Des ajustements doivent être apportés aux comptes qui peuvent modifier le résultat du bénéfice comptable.

Les comptes à analyser sont les suivants: stocks, immobilisations, provisions pour charges et risques, dépréciation d’actifs, ajustements dus aux régularisations, opérations imputées aux capitaux propres, amortissements et dépréciations; 4) Après avoir achevé l’étape 3, il est désormais possible de connaître le résultat avant impôts, c’est-à-dire la soustraction des charges comptables du résultat comptable. Toutefois, pour obtenir le résultat imposable, certains ajustements établis par la Loi de l’Impôt sur les Sociétés doivent être effectués (cet impôt est calculé en multipliant le taux d’imposition par le bénéfice de l’exercice). Nous sommes déjà en mesure de clôturer l’exercice, c’est-à-dire que les quatre étapes décrites ci-dessus permettent de régulariser et de clôturer l’exercice en cours et d’ouvrir un nouvel exercice comptable. Il est très important d’avoir une copie de sauvegarde de toutes les informations, qu’elles soient utilisées sur un ordinateur ou sur un support papier. Bien qu’il existe un grand nombre d’outils informatiques spécialement conçus pour aider les comptables dans la réalisation de la clôture de l’exercice, comme dans le passé il n’ y avait pas d’alternatives au papier, une bonne gestion des applications tableur permet d’automatiser l’activité sans avoir besoin d’acquérir un programme spécifique. Cependant, l’un des risques de la création de nos propres tableaux est que nous risquons d’ignorer un élément fondamental de la comptabilité et de générer des erreurs qui se révèlent à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *